Soudan du Sud : Le HCR s'apprête à transférer des réfugiés depuis l'installation de Yida

Le HCR est préoccupé par la sécurité de près de 63 000 réfugiés soudanais dans l'installation de Yida au Soudan du Sud et s'apprête à transférer ces civils vulnérables vers un lieu plus sûr. L'agence pour les réfugiés a commencé à évaluer de nouveaux sites pour y ouvrir des camps de réfugiés.

Des employés du HCR et de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud ont mené une mission conjointe en hélicoptère, pour explorer l'adéquation et l'accessibilité des sites potentiels alloués par les autorités du Soudan du Sud, où pourront être transférés des réfugiés.

Nous sommes quotidiennement en contact avec les autorités pour ce transfert de réfugiés. Des experts du HCR seront présents dans la région la semaine prochaine, pour y concevoir de nouveaux sites - à la fois pour les réfugiés actuellement à Yida et en prévision de nouveaux afflux de réfugiés qui pourraient fuir les affrontements dans l'Etat du Sud-Kordofan [Soudan] dès la fin de la saison des pluies.

La proximité de la localité de Yida avec la frontière en fait un environnement à haut risque pour la protection des réfugiés, avec la présence récurrente de personnes armées dans et autour de l'installation. En ce moment, la sécurité des réfugiés et le caractère civil de l'installation ne peuvent être garantis. Nous faisons état aux autorités du Soudan du Sud d'incidents dus à la présence d'éléments armés.

La sécurité des réfugiés reste une préoccupation pour le HCR. Ce qui rend la situation particulièrement préoccupante à Yida, c'est que près de 70% des réfugiés sont âgés de moins de 18 ans.

Le HCR et ses partenaires ont créé sept comités de protection de l'enfance avec la communauté réfugiée. Quand des enfants arrivent seuls, nous nous assurons qu'ils sont rapidement réunis avec leurs proches déjà installés dans Yida ou alors nous les orientons vers des familles d'accueil pour qu'ils soient moins vulnérables.

La situation financière actuelle rend difficile pour le HCR de répondre aux besoins - même les plus urgents - de quelque 175 000 réfugiés dans les Etats d'Unity et du Nil supérieur au Soudan du Sud. L'opération soudanaise est considérablement sous-financée.

L'appel révisé du HCR pour cette année s'élève à 186 millions de dollars, dont seulement 40% ont été reçus à ce jour. Au minimum, un financement de 20 millions de dollars doit être reçu avant janvier prochain. Les ONG internationales ont également besoin de fonds supplémentaires au-delà de ce montant, afin d'assurer que toutes les activités peuvent être mises en oeuvre en fonction des besoins.