Le HCR se félicite des efforts du cargo MV Nosco Victory et appelle au débarquement sûr et rapide des survivants

[Note aux journalistes : Veuillez noter que des avancements significatifs ont été enregistrés depuis le point de presse publié mardi matin. A environ 11h40 heure d'Europe centrale mardi, le HCR a appris que les survivants du MV Nosco Victory avaient été débarqués à Johor Bahru en Malaisie. Le HCR se félicite de ce nouveau développement et a publié un communiqué de presse à ce sujet à Bangkok (en anglais) http://www.unhcr.org.my/News_Views-@-PressReleaseMVNoscoVictory.aspx. Le texte ci-dessous est conservé seulement pour archive.]

Du fait de la détérioration rapide des conditions d'environ 40 personnes secourues par le cargo vietnamien MV Nosco Victory dans le golfe du Bengale le 5 décembre dernier, le HCR lance un appel urgent aux Etats de la région, afin qu'ils permettent le débarquement immédiat de ces personnes pour des raisons humanitaires au port le plus proche. La semaine dernière, le cargo MV Nosco Victory s'est vu refuser l'entrée à Singapour par les autorités maritimes et portuaires. Il se trouverait actuellement dans les eaux territoriales malaisiennes, au large de la côte de Johor Bahru. Le HCR avait lancé un appel aux autorités de Singapour pour permettre aux passagers d'y débarquer et il discute désormais avec le Gouvernement malaisien sur ce problème urgent. Alors que nous n'avons pas encore reçu de confirmation, nous avons toutefois bon espoir sur une réponse favorable de la Malaisie.

D'un point de vue sécuritaire et strictement humanitaire, nous considérons que le débarquement est indispensable pour assurer la sécurité et la dignité des personnes secourues ainsi que de l'équipage du navire. Avant leur sauvetage, le groupe avait passé de nombreuses heures dans l'eau au milieu du golfe du Bengale, après que leur bateau surchargé ait coulé. On ignore encore combien de personnes sont mortes après ce chavirage. Depuis 13 jours, les survivants reçoivent des soins assurés par l'équipage du cargo MV Nosco Victory, mais les stocks du navire en nourriture et en eau s'épuisent. Au moins un autre navire aurait porté secours à d'autres survivants.

Selon les informations dont nous disposons, il apparaît que les personnes secourues par le cargo MV Nosco Victory sont originaires du Myanmar et seraient très probablement des Rohingyas. Suite à la dernière éruption de violences intercommunautaires dans l'État de Rakhine au Myanmar en octobre, des centaines de Rohingyas et d'autres personnes ont fui cette partie du pays à bord d'embarcations de fortune. Des personnes ayant besoin d'une protection internationale se trouvent très probablement à bord du cargo MV Nosco Victory.

Nous félicitons grandement l'action rapide et noble du capitaine et de l'équipage du cargo MV Nosco Victory en conformité avec les obligations des navires selon le droit maritime international et la longue tradition du sauvetage en mer. Le HCR réitère son appel mondial à tous les capitaines et pays côtiers d'honorer cette tradition de longue date sur le sauvetage en mer.

La priorité immédiate est d'assurer un débarquement sûr et rapide pour ce groupe secouru en mer, de fournir une aide médicale d'urgence et d'autres types d'assistance dont ces personnes pourraient avoir besoin, et de déterminer si certaines d'entre elles pourraient avoir besoin d'une protection internationale. Le HCR se tient prêt à aider, y compris à étudier les demandes d'asile potentielles, à évaluer leur cas et à trouver des solutions pour ces personnes, conjointement avec les gouvernements de la région. Nous sommes également prêts à faciliter le dialogue avec les États de la région dès que possible.

La situation du cargo MV Nosco Victory souligne clairement la nécessité pour les gouvernements de la région de convenir de procédures de recherche et de sauvetage ainsi que des façons de partager la responsabilité, tout en répondant aux besoins humanitaires urgents de ces personnes en détresse. Le HCR se tient prêt à aider les gouvernements et prévoit de tenir des discussions régionales sur les mouvements maritimes irréguliers, au début de l'année prochaine, sous les auspices de notre Bureau de Bali pour le Soutien régional aux procédures. Ces pourparlers devraient réunir toutes les parties prenantes pour identifier les défis et discuter des mesures pour faire face ensemble à ces mouvements maritimes irréguliers dans un esprit de coopération et de partage des responsabilités.