Le HCR et ses partenaires recherchent un milliard de dollars ; l'exode des réfugiés syriens s'accroît

Selon ce nouvel appel de fonds, jusqu'à un million de réfugiés syriens auront besoin d'aide au premier semestre 2013.

Ces jeunes réfugiées syriennes sont à la porte de la tente de leur famille dans un camp en Turquie. Le nombre des réfugiés devrait continuer à croître dans la région.   © HCR/B.Sokol

GENÈVE, 19 décembre (HCR) - Le HCR et ses partenaires ont lancé aujourd'hui un appel de fonds pour un montant d'un milliard de dollars auprès des donateurs à travers le monde, afin de venir en aide aux réfugiés qui fuient la Syrie vers la Jordanie, l'Iraq, le Liban, la Turquie et l'Egypte.

Le nouveau Plan d'action régional pour les réfugiés syriens établit les besoins financiers de 55 organisations humanitaires qui fourniront une aide vitale en termes de protection et d'assistance aux civils fuyant la Syrie durant les six premiers mois de 2013.

« Cette crise humanitaire massive nécessite un soutien urgent de la part des gouvernements, des entreprises privées et des particuliers », a indiqué Panos Moumtzis, Coordonnateur régional du HCR pour les réfugiés syriens. « Si ces fonds n'arrivent pas rapidement, nous ne pourrons répondre pleinement aux besoins vitaux des civils qui fuient la Syrie à chaque heure de la journée, avec beaucoup d'entre eux dans une situation véritablement désespérée. »

Le nouvel appel de fonds d'un montant d'un milliard de dollars est fondé sur des estimations prévisionnelles selon lesquelles un million de réfugiés syriens auront besoin d'aide durant le premier semestre de 2013.

Et également mercredi, le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour la Syrie Radhouane Nouicer a annoncé un appel de fonds d'un montant de 19.6 millions de dollars pour l'aide aux quatre millions de déplacés à l'intérieur de la Syrie. La moitié des déplacés ont perdu leur maison. Selon lui, les principaux dangers auxquels sont confrontés les Syriens sont l'insécurité, la violence aveugle, le froid et la pénurie des services essentiels et des produits de première nécessité. « Ces trois dangers sont mortels », a-t-il indiqué aux donateurs.

Actuellement dans les pays immédiatement voisins de la Syrie, 525 000 Syriens sont déjà enregistrés en tant que réfugiés ou reçoivent une aide. Ce chiffre est sept fois supérieur à celui enregistré en mai dernier lorsque tout juste 70 000 Syriens s'étaient enregistrés pour demander une aide. Beaucoup d'autres Syriens se trouvent en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Iraq et en Egypte, mais ils ne se sont pas enregistrés.

« Nous sommes constamment choqués par les histoires affreuses dont nous témoignent les réfugiés », a indiqué Panos Moumtzis. « Leur vie est bouleversée. Ils ont perdu leur maison et des proches. Quand ils arrivent à la frontière, ils sont épuisés, traumatisés et ils n'ont peu ou pas de ressources pour survivre. »

Le plan d'action de 2013 vise à intensifier les efforts pour protéger les réfugiés vulnérables, et tout particulièrement sur les actions de sensibilisation et d'engagement communautaire pour aider les réfugiés qui vivent en milieu urbain. Une grande partie de ce travail est géré par 43 ONG nationales et internationales inclues dans cet appel de fonds.

Des activités spécifiques concernant les enfants, les femmes, les personnes âgées et les survivantes de violence sexuelle et à l'encontre des femmes sont prévues.

« Les enfants représentent la moitié des réfugiés arrivés dans les camps et au sein des communautés hôtes dans les cinq pays d'accueil. Leur nombre ne cesse d'augmenter », a indiqué Maria Calivis, Directrice régionale de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. « L'évolution de la situation sur le terrain a une longueur d'avance sur notre travail pour collecter les fonds nécessaires. Aujourd'hui, d'autres actions sont, une fois encore, nécessaires d'urgence pour atténuer les conséquences de la situation difficile des enfants syriens. »

Depuis juillet, les réfugiés syriens ont fui le conflit vers les pays voisins au nombre de 2 000 à 3 000 par jour. Le plan d'action de 2013 établit une priorité pour l'aide aux nouveaux arrivants, l'assistance aux communautés d'accueil et des projets de construction de nouveaux camps.

Alors que la crise continue à s'aggraver à l'intérieur de la Syrie, une attention particulière est accordée, dans le plan, à la préparation des mesures d'urgence. Les entrepôts régionaux seront réapprovisionnés avec des tentes, des couvertures et des articles de première nécessité.

Ce plan d'action inclut l'Egypte pour la première fois. A ce jour, plus de 10 400 Syriens y sont enregistrés par le HCR. Selon les estimations gouvernementales, des dizaines de milliers d'autres réfugiés syriens se trouvent dans le pays. Par ailleurs, un nouveau développement de ce plan d'action concerne le soutien aux activités de l'UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) pour aider les Palestiniens qui ont fui la Syrie pour le Liban.

Cet appel de fonds est la quatrième mise à jour du Plan d'action régional pour les réfugiés syriens, lancé initialement en mars 2012. Le Plan d'action régional pour les réfugiés syriens a été financé à hauteur de 70% pour le montant de 487 millions de dollars alors recherchés.