Le HCR déplore le décès de réfugiés syriens dans un incendie

Les victimes, y compris six enfants, étaient membres d'une même famille et dormaient dans un logement préfabriqué. Quatre rescapés ont été transportés à l'hôpital.

Une réfugiée syrienne prépare le café dans un centre d'hébergement près de la ville jordanienne de Ramtha. La tragédie de mercredi est survenue près de Ramtha.   © HCR/S.Malkawi

GENÈVE, 17 janvier (HCR) - Le HCR a exprimé aujourd'hui sa tristesse après la mort de sept réfugiés syriens au cours d'un incendie qui s'est déclaré dans un centre de transit de la ville frontalière jordanienne de Ramtha. Six des personnes décédées étaient des enfants.

Selon un communiqué de presse du HCR, les victimes étaient toutes membres d'une même famille et dormaient dans un logement préfabriqué ayant été dévasté par le feu mercredi soir. Quatre rescapés ont été transportés depuis le centre de transit Abdullah Park vers l'hôpital le plus proche, où ils ont reçu des soins pour des brûlures et l'inhalation de fumée.

« Selon une enquête préliminaire menée par les autorités locales, le feu a été provoqué par un chauffage au kérosène », peut-on lire dans le communiqué de presse. Le centre de transit Abdullah Park accueille plus de 900 réfugiés syriens, tous hébergés dans des logements préfabriqués.

« Ces décès ont bouleversé la communauté humanitaire en Jordanie. La perte de ces enfants s'est déroulée dans des circonstances particulièrement tragiques », peut-on encore lire dans le communiqué de presse.

Le HCR et ses partenaires en Jordanie mènent régulièrement des campagnes de sensibilisation sur la sécurité contre les incendies dans tous les centres de transit en Jordanie, ainsi qu'au camp de réfugiés de Za'atri. La Jordanie accueille lus de 185 000 Syriens enregistrés en tant que réfugiés ou en attente de l'être. Environ 58 000 d'entre eux, soit environ un tiers, vivent dans des camps.