Le HCR se félicite de la nouvelle loi sur le système d'asile en Turquie

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Melissa Fleming – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 12 avril 2013 au Palais des Nations à Genève.

Le Haut Commissaire pour les réfugiés, António Guterres, se félicite d'une nouvelle législation, la Loi sur les étrangers et la protection internationale, adoptée récemment en Turquie. Cette loi reflète l'engagement ferme de la Turquie aux valeurs et aux principes humanitaires.

Le HCR, qui a soutenu le processus de sa rédaction, considère que c'est une avancée importante pour la protection internationale, et pour la Turquie elle-même, qui a une longue histoire dans l'octroi d'une protection aux personnes qui en ont besoin.

La nouvelle loi incorpore des éléments clés de la législation internationale humanitaire et sur les droits de l'homme. Il prévoit la création, sous l'égide du Ministère de l'intérieur, d'une institution spécialisée pour gérer les questions de protection internationale. Cette institution va également en préparer la mise en application cette année.

Au cours de cette période de transition et au-delà, le HCR continuera d'apporter son soutien et son expertise aux autorités turques dans la promotion de ce cadre juridique et son mise en application. Aujourd'hui, la Turquie accueille 34 576 demandeurs d'asile et réfugiés en provenance d'Afghanistan, d'Iraq, d'Iran et de la Somalie. En outre, la Turquie accueille 293 000 réfugiés syriens. La moitié d'entre eux résident dans 17 camps dans neuf provinces, tandis que les autres vivent en milieu urbain. Trois camps de réfugiés sont en cours de construction. La Turquie a été l'un des premiers pays à adopter un statut de protection temporaire pour les réfugiés syriens.