Jesús Vázquez, Ambassadeur de bonne volonté du HCR, se rend auprès des réfugiés syriens en Jordanie

Le célèbre présentateur TV espagnol attire l'attention sur les souffrances de centaines de milliers de réfugiés syriens, particulièrement les enfants.

L'Ambassadeur de bonne volonté du HCR Jesús Vázquez se fait de nouveaux amis parmi de jeunes réfugiés syriens dans un centre d'enregistrement à Amman, la capitale jordanienne.   © HCR/G.Beals

CAMP DE REFUGIES DE ZA'ATRI, Jordanie, 15 mai (HCR) - Le célèbre présentateur TV espagnol Jesús Vázquez s'est rendu en Jordanie cette semaine pour attirer l'attention sur les souffrances des centaines de milliers de réfugiés syriens, et particulièrement les enfants, ainsi que pour aider à collecter des fonds nécessaires d'urgence à destination des opérations du HCR pour l'aide aux réfugiés syriens.

« Je suis ici pour vous écouter et aider à faire connaître vos besoins dans mon pays », a indiqué l'Ambassadeur de bonne volonté du HCR aux réfugiés mardi dans le camp de Za'atri, qui héberge plus de 100 000 personnes.

« Même si les Espagnols souffrent des effets de la crise économique, ils comprennent les conditions drastiques que vous êtes forcés d'endurer », a-t-il indiqué. « En Espagne, nous avons une crise. Mais ici la crise est une question de vie ou de mort. »

Durant un voyage de deux jours en Jordanie, Jesús Vázquez s'est également rendu à Amman, la capitale jordanienne, où il a rencontré des réfugiés vivant en milieu urbain. Il les a écoutés sur les problèmes particuliers auxquels ils sont confrontés. Au camp de Za'atri, qui continue de grossir, il a rencontré des familles réfugiées et des travailleurs humanitaires dans le secteur médical du camp. Il s'est entretenu avec de nouveaux arrivants et il a discuté avec des employés du HCR sur leur travail essentiel.

« Je suis particulièrement préoccupé sur le sort des enfants, qui ont perdu deux ans de leur vie et qui ont enduré de profonds traumatismes », a indiqué Jesús Vázquez. « Ce qu'ils ont vu n'est pas imaginable. Nous avons désormais besoin de leur offrir le meilleur. »

Jesús Vázquez a indiqué que sa visite aiderait à trouver de nouvelles idées de collecte de fonds pour financer des programmes du HCR à Za'atri et en milieu urbain. A son retour en Espagne, il participera à des programmes de radio et de télévision pour appeler à la solidarité et recueillir des fonds.

Le célèbre présentateur espagnol a également remercié le peuple et le gouvernement jordanien pour avoir accueilli tant de Syriens. « En maintenant les frontières ouvertes et en leur tendant une main secourable, vous leur avez littéralement sauvé la vie », a-t-il déclaré.

Depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, plus de 1,4 million de Syriens ont fui en exil vers des pays de la région. La Jordanie héberge plus de 460 000 d'entre eux - une population considérable qui pèse lourdement sur les ressources du pays.

La majorité des réfugiés sont des femmes et des enfants. Le HCR recherche un financement de plusieurs millions de dollars pour assurer la protection et couvrir leurs besoins essentiels, y compris les abris, l'eau, les soins de santé et l'éducation. L'appel a été financé à hauteur de 50%.

Jesús Vázquez travaille avec le HCR depuis 2006, mettant sa notoriété, son temps et son talent au service des réfugiés pour collecter des fonds et sensibiliser les pays hispanophones sur les souffrances et les besoins des réfugiés. Il a également rencontré des réfugiés au Kenya et en Tunisie ainsi que des populations déplacées internes en Colombie.

Ce n'est pas sa première visite en Jordanie. En 2008, l'année de sa nomination en tant qu'Ambassadeur de bonne volonté du HCR, il a participé à un concert dans le site de Petra en mémoire du ténor italien Luciano Pavarotti. Ce concert avait permis de récolter des fonds pour les rapatriés afghans.

Par Greg Beals au camp de réfugiés de Za'atri, Jordanie