Le HCR achemine de l'aide ; 66 000 réfugiés congolais affluent dans l'ouest de l'Ouganda

Le Gouvernement ougandais et les agences de l'ONU aident les personnes ayant fui les combats dans l'est de la RDC et trouvé refuge en Ouganda.

Le Nord-Kivu est depuis longtemps une province instable et des milliers de civils ont trouvé refuge en Ouganda pour échapper au conflit, comme ces Congolais dans une file d'attente pour une distribution d'aide plus tôt cette année.   © HCR/L.Beck

BUNDIBUGYO, Ouganda, 15 juillet (HCR) - Le HCR fournit des abris d'urgence, des couvertures et d'autres articles de première nécessité à environ 66 000 réfugiés congolais qui ont fui les combats et trouvé refuge dans l'ouest de l'Ouganda ces cinq derniers jours.

Les réfugiés ont commencé à fuir après une attaque qui serait survenue la semaine dernière dans la ville de Kamango dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) par les Forces démocratiques alliées, un groupe rebelle ougandais qui opérerait dans les montagnes Ruwenzori au Nord-Kivu en RDC.

Aux premières heures du jour, jeudi dernier, les réfugiés avaient rejoint le district de Bubandi dans le comté de Bundibugyo à l'ouest de l'Ouganda. Environ 13 000 personnes sont arrivées durant la première journée. Au milieu de l'après-midi, dimanche, la Société de la Croix-Rouge ougandaise a indiqué avoir enregistré 66 139 personnes. Des familles entières transportaient des matelas, des marmites et des casseroles, et les enfants ont même apporté des poules.

« Il s'agit d'un afflux de réfugiés extraordinairement rapide et préoccupant dans une zone peu préparée pour apporter une aide humanitaire à un si grand nombre d'arrivants », a déclaré Mohammed Adar, le délégué du HCR en Ouganda. « Nous organisons cependant actuellement une réponse initiale le plus rapidement possible et nous préparons en même temps une opération de plus grande ampleur pour l'aide aux réfugiés. »

Un retour prochain des réfugiés chez eux paraît peu probable. Le HCR travaille en collaboration avec les services du Premier Ministre et d'autres agences pour fournir une aide d'urgence. Le HCR a envoyé des bâches en plastique pour la construction d'abris, des assiettes et des verres, des kits de latrines temporaires ainsi que du savon. L'agence a également fourni du carburant pour les transferts vers un nouveau centre de transit, situé à 23 kilomètres de la frontière entre la RDC. Quelque 300 premiers réfugiés ont été transférés dimanche.

Aujourd'hui, le HCR prévoit un transport d'urgence de tentes, de couvertures et de nattes de couchage.

Bundibugyo est une zone montagneuse et densément peuplée. Cette localité est située à environ sept heures de route depuis Kampala, la capitale ougandaise. Les nouveaux arrivants sont hébergés dans cinq écoles primaires et d'autres sites. Certains sont accueillis par des familles de la communauté.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a fourni suffisamment de nourriture pour nourrir 20 000 personnes pendant cinq jours. Une nouvelle livraison de vivres est prévue pour lundi. La Croix-Rouge ougandaise a organisé des services des communautés pour cuisiner et servir des repas chauds. Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et d'autres partenaires fournissent de l'eau.

Avant l'arrivée de ces nouveaux réfugiés, l'Ouganda hébergeait déjà plus de 210 000 réfugiés et demandeurs d'asile enregistrés, dont 63% sont originaires de la RDC.