Le chef du HCR s'entretient avec le Pape François sur les questions de réfugiés

António Guterres s'est dit très satisfait du travail du Pape pour faire connaître au public les questions de réfugiés et de déplacés internes.

Le Pape François s'est entretenu aujourd'hui avec le Haut Commissaire Guterres au Vatican sur les questions de réfugiés.   © Osservatore Romano

ROME, Italie, 6 décembre (HCR) - Le Pape François s'est entretenu du sort de millions de personnes déracinées à travers le monde avec le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, vendredi lors d'une audience privée au Vatican.

António Guterres a exprimé sa profonde gratitude au Pape pour son travail visant à attirer l'attention du public sur les questions de réfugiés et de déplacés internes, ainsi qu'à mettre en lumière les voyages périlleux en mer et par la route qui sont entrepris par des demandeurs d'asile et des migrants.

Le Haut Commissaire s'est félicité des récents appels du Pape pour des efforts accrus visant à sauver des vies humaines en Méditerranée à un moment où un nombre croissant de personnes, y compris des réfugiés syriens, érythréens et somaliens, traversent la Méditerranée en tant que clandestins à bord de bateaux de passeurs pour rejoindre l'Europe.

António Guterres a informé le Pape François sur la Stratégie du HCR pour la protection en mer, qui met l'accent sur l'amélioration du sauvetage, la promotion de la protection contre l'exploitation et les abus ainsi que l'établissement de réponses prenant en compte les questions sensibles en matière de protection après le débarquement.

Le Pape François et le Haut Commissaire ont également fait part de leurs inquiétudes sur l'ampleur de la crise humanitaire en Syrie et la nécessité d'apporter un soutien massif aux pays voisins qui hébergent désormais plus de 2,2 millions de réfugiés syriens.

Le Haut Commissaire a également fait part de son inquiétude sur des informations concernant certains pays de l'Union européenne plaçant des barrières aux frontières ou expulsant des réfugiés, y compris des personnes ayant fui le conflit en Syrie. Il a souligné que le HCR avait appelé à un moratoire mondial sur les retours vers la Syrie et les pays voisins.

Les deux hommes ont également discuté des efforts du HCR pour nouer des relations avec des chefs religieux, y compris lors du « Dialogue sur la foi et de la protection » en décembre 2012. En octobre dernier, le Pape François avait rencontré la lauréate 2013 de la distinction Nansen du HCR pour les réfugiés, Angélique Namaika, une religieuse catholique originaire de la République démocratique du Congo.