Cameroun : plus de 20 000 réfugiés centrafricains sont arrivés en trois semaines

Le HCR a signalé vendredi une forte hausse ce mois-ci du nombre de réfugiés ayant fui au Cameroun depuis la République centrafricaine (RCA), avec près de 20 000 personnes arrivées dans l'est. Elles ont fui les violences dans leur pays d'origine.

Depuis début février, un total de 19 565 réfugiés centrafricains ont traversé la frontière vers le Cameroun pour échapper aux violences perpétrées par les milices ex-séléka et anti-balaka à Bangui et dans d'autres villes du nord-ouest de la RCA. Après ce tout dernier afflux, quelque 35 142 réfugiés centrafricains se trouvent au Cameroun depuis mars 2013, lorsque les sélékas avaient pris le pouvoir en République centrafricaine.

Nos collègues à Garoua Boulay dans l'est du Cameroun ont été témoins de l'arrivée, le 16 février dernier, de 100 camions transportant des civils centrafricains. De plus, quelque 3 000 personnes auraient traversé la frontière vers la ville de Yokadouma au sud-est du Cameroun.

Les réfugiés arrivent depuis Bangui, la capitale de la République centrafricaine, et depuis les localités comme Bossemptele, Bouar, Baboua, Beloko, Carnot, Boaro, Gambala, Berberati and Nola à l'ouest de la République centrafricaine. Nous avons commencé lundi à enregistrer les nouveaux arrivants à Garoua Boulay, et nos collègues se trouvant à Yokadouma font de même.

Le nombre croissant de nouveaux arrivants et leurs besoins en vivres et d'autres articles de première nécessité ont causé une hausse des prix et des pénuries de nourriture. Beaucoup vivent dans des conditions précaires, ils manquent de nourriture et d'abris. Les communautés hôtes hébergent beaucoup d'arrivants, mais les habitants ne peuvent pas partager leur maison et leurs ressources avec tout le monde. De plus, les hausses de loyer affectent également les communautés locales.

Nous avons commencé à transférer les réfugiés depuis Garoua Boulay vers le nouveau site de Mborguene, dont la capacité d'accueil est 10 000 personnes. Parallèlement, nous avons identifié un autre site à Lolo, à 46 kilomètres de la frontière dans l'est, qui pourra accueillir jusqu'à 15 000 réfugiés.

Parallèlement, 7 921 ressortissants d'autres pays sont arrivés au Cameroun depuis la République centrafricaine. Ils sont principalement tchadiens, maliens, mauritaniens et nigériens. Ils sont actuellement rapatriés par les autorités de leurs pays respectifs. A ce jour, 2 774 personnes ont déjà été rapatriées. Avant la crise actuelle, le Cameroun accueillait déjà 92 000 réfugiés originaires de République centrafricaine. Les premiers d'entre eux étaient arrivés en 2006 après avoir fui les groupes rebelles et les bandits sévissant dans le nord de leur pays.