Hausse des demandes d'asile depuis la Syrie, l'Iraq et d'autres zones de conflit au 1er semestre 2014

Quelque 330 700 personnes ont déposé une demande de statut de réfugié dans plus de 40 pays en Europe, Amérique du Nord et Asie-Pacifique, durant cette période.

Des demandeurs d'asile et des migrants économiques attendent par milliers d'effectuer la traversée périlleuse à bord d'un bateau surchargé. Parmi les passagers se trouvent des personnes qui ont fui les zones de conflit et qui ont besoin d'une protection internationale.   © HCR/A.D'AMATO

GENEVE, 26 septembre (HCR) - Selon un rapport statistique du HCR publié ce jour, le nombre des personnes ayant déposé une demande de statut de réfugié dans les pays industrialisés a continué de croître durant le premier semestre de l'année 2014. Ces personnes ont été poussées à fuir hors de leurs pays du fait des guerres en Syrie et en Iraq ainsi que des conflits et de l'instabilité en Afghanistan, en Erythrée et ailleurs.

Le tout dernier rapport du HCR sur les Niveaux et tendances de l'asile dans les pays industrialisés est basé sur les statistiques reçues de la part de 44 gouvernements en Europe, Amérique du Nord et dans certaines parties de l'Asie-Pacifique. On peut y lire que 330 700 personnes ont déposé une demande de statut de réfugié dans ces pays entre début janvier et fin juin. Ce nombre représente une augmentation de 24% en un an et il est légèrement plus élevé que pour la seconde moitié de l'année dernière (328 100 demandes).

Selon ce rapport, sur la base des données historiques concernant les nombres les plus élevés de demandeurs d'asile pour le deuxième semestre de chaque année, l'année 2014 pourrait voir jusqu'à 700 000 demandes d'asile déposées. C'est le total le plus élevé pour les pays industrialisés en 20 ans et ce niveau n'a plus jamais été enregistré depuis le conflit en ex-Yougoslavie dans les années 1990.

« Nous sommes clairement dans une ère de conflits croissants, et cela implique de forts déplacements de populations et d'autres souffrances immenses », a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres. « Le système humanitaire mondial est déjà en grande difficulté. Les politiciens doivent préparer leurs populations à la réalité. En l'absence de solutions aux conflits, de plus en plus d'êtres humains auront besoin de refuge et d'entretien dans les mois et les années à venir. »

Malgré l'augmentation nette globale des nouvelles demandes présentées dans le rapport, plus des deux tiers d'entre elles ont déposées dans seulement six pays - l'Allemagne, les Etats-Unis, la France, la Suède, la Turquie et l'Italie.

L'Europe centrale, en particulier la Hongrie et la Pologne, ainsi que l'Australie ont été le théâtre de baisses du nombre de personnes qui demandent à être reconnues en tant que réfugiés. L'Australie a reçu seulement 4 600 demandes (soit une baisse de 20% par rapport à la même période en 2013). En Pologne, le nombre est tombé à 3 346 (soit 65% de moins) et en Hongrie à 4 836 (58% de moins).

Dans l'ensemble, la Syrie a été le principal pays d'origine des demandeurs d'asile dont le nombre a été multiplié par deux (48 400 demandes par rapport au nombre de 18 900 qui avaient été déposées à la même période en 2013). L'Iraq, où des centaines de milliers de personnes ont été nouvellement déplacées cette année, a généré 21 300 demandes d'asile, suivi par l'Afghanistan (19 300) et l'Érythrée (18 900).

Le nombre de personnes demandant le statut de réfugié dans les 44 pays industrialisés concernés par ce rapport n'est qu'un élément parmi l'image globale des déplacements forcés de populations du fait des guerres et des conflits. A travers le monde, 51,2 millions de personnes étaient déracinées à la fin 2013. La plupart sont déplacées à l'intérieur de leur propre pays, d'autres sont accueillies en tant que réfugiés dans des pays voisins des zones de guerre.

La version complète du Rapport du HCR sur les Niveaux et tendances de l'asile dans les pays industrialisés est disponible (en anglais) ici: http://www.unhcr.org/5423f9699.html