L'aide du HCR arrive dans une ville syrienne isolée par les combats depuis trois ans

Un convoi du Croissant-Rouge arabe syrien livre une aide d'urgence pour 1300 personnes à Al-Mleiha, une ville située près de Damas et qui est isolée par les combats depuis 2013.

Des habitants de la ville syrienne assiégée d'Al-Mleiha reçoivent une aide humanitaire.  © SARC

DAMAS, Syrie, 2 février (HCR) - Conjointement avec le Croissant-Rouge arabe syrien (SARC), le HCR a fourni une aide humanitaire vitale dans une ville rurale située près de Damas et qui est coupée du monde par les combats depuis trois ans. Des milliers d'habitants y sont bloqués dans des conditions désastreuses, sans eau potable ni combustible pour se chauffer.

Quelque 26 000 personnes vivent actuellement à Al-Mleiha, une petite ville située dans la banlieue de Damas vers l'est sur une route stratégique menant à l'aéroport de Damas. Cette ville a été en grande partie isolée par les combats qui se poursuivent depuis trois ans.

Les Nations Unies avaient acheminé pour la dernière fois une aide humanitaire dans cette zone début 2013. Des stocks limités de vivres et d'autres produits ont été autorisés à être acheminés parfois dans des zones contestées à l'est de la ville.

Dimanche, un convoi du SARC a livré des articles d'aide non alimentaire à plus de 1300 personnes vivant dans la zone tampon autour d'Al-Mleiha, ainsi que des colis de vivres fournis par d'autres agences humanitaires. Les bénévoles ont signalé des conditions de vie désastreuses à l'intérieur des lieux accessibles, où les familles vivent dans des maisons endommagées, en brûlant du plastique pour se chauffer.

« Les gens ont demandé des bâches en plastique et des couvertures supplémentaires car ils ne disposent pas d'autres moyens pour chauffer leurs maisons. La plupart des maisons ont été détruites et de nombreuses familles partagent des lieux de résidence avec des proches et des voisins. Ils nous ont dit qu'ils avaient l'habitude de brûler les déchets pour créer un peu de chaleur », a expliqué un volontaire.

Le SARC a également signalé que le réseau local d'eau potable avait été endommagé durant les combats, laissant « les habitants collecter de l'eau majoritairement impropre à la consommation dans des puits creusés à la main.» Le bénévole a ajouté que le système des eaux usées de la ville est « hors d'usage du fait des combats et de l'absence d'entretien. »

Environ 50 000 personnes vivaient à Al-Mleiha avant la crise actuelle. Beaucoup ont rejoint des villes et villages voisins en quête de sécurité. Actuellement, environ 26 000 personnes seulement vivraient dans cette ville, selon des rapports de l'ONU, dont 10 000 d'entre elles sont des déplacés internes.

Les personnes habitant dans les zones tampons où est arrivé le convoi d'aide, vivent principalement dans des fermes dépourvues d'infrastructures essentielles. Deux des trois écoles de la région ont été détruites et la troisième n'est pas fonctionnelle selon le SARC.

L'assistance du HCR à Al-Mleiha comprenait des kits d'hygiène, des bâches en plastique, des nattes de couchage, des ustensiles de cuisine et des couvertures, ainsi que des colis de vivres fournis par le Comité international de la Croix-Rouge.

« Ces articles de secours sont essentiels pour les habitants d'Al-Mleiha car ils les aident à renforcer leurs abris et à leur fournir la chaleur durant l'hiver », a déclaré Pablo Vizcaino, employé du HCR sur le terrain.

La distribution de l'aide humanitaire à la population locale sera effectuée périodiquement selon le SARC. Parallèlement, le HCR demeure engagé à fournir une aide humanitaire à toutes les personnes dans le besoin en Syrie, où le conflit fait rage depuis cinq ans.

« Le HCR est engagé à fournir une aide humanitaire à toutes les personnes dans le besoin à travers la Syrie », a déclaré le Représentant du HCR en Syrie Sajjad Malik. L'accès récent à Al-Mleiha « fait espérer pour l'avenir des livraisons régulières d'aide humanitaire aux populations vulnérables d'Al-Mleiha et d'autres villes assiégées et difficiles d'accès. »

Alors que la crise en Syrie approche de sa sixième année, jusqu'à 4,5 millions de personnes dans le pays vivent encore dans des zones difficiles d'accès, y compris quelque 400 000 personnes dans 15 lieux assiégés et ne disposant pas d'accès à l'aide humanitaire dont ils ont désespérément besoin.

En 2015, le HCR est venu en aide à 3 213 275 personnes en leur distribuant des articles de secours, comprenant entre autres des couvertures, des vêtements d'hiver, des jerrycans, des articles ménagers et des couches.

Par Qusai Alazroni à Damas, en Syrie