L’Ethiopie possède une longue tradition d’accueil des réfugiés et maintient une politique d’ouverture en matière d’asile, en offrant un accès à l’aide humanitaire et une protection aux personnes qui cherchent refuge.

Fin septembre 2017, elle accueillait un total de 883 546 réfugiés - dont la majorité provient des pays voisins -, ce qui la place au second rang des principaux pays d’accueil des réfugiés en Afrique. Plus de 99 pour cent de ces réfugiés sont originaires de quatre pays : le Soudan du Sud, la Somalie, l’Erythrée et le Soudan.

La plupart sont accueillis dans 26 camps de réfugiés, dans lesquels les services et les possibilités sont toutefois limités, et qui dépendent principalement de l’aide humanitaire.

L’Ethiopie est l’un des cinq premiers pays africains à s’inscrire dans le Cadre d’action global pour les réfugiés (« CRRF »), constitué d’une série d’engagements décidés par l’Assemblée générale des Nations Unies dans la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants, adoptée en 2016 pour améliorer la protection des populations qui ont dû quitter leur foyer.

L’Agence gouvernementale éthiopienne chargée des réfugiés, le Service en charge des réfugiés et des rapatriés et le HCR ont établi un plan visant à mettre en œuvre les neuf engagements du CRRF en mettant l’accent sur les débouchés et les partenariats à instaurer.

Le pays a intégré ces engagements dans un texte juridiquement contraignant, qui doit être soumis à l’approbation du parlement en octobre

(Mis à jour en mars 2018)