Le HCR va doubler les fonds d'ici 2020 pour l'aide en espèces aux réfugiés

Le HCR a annoncé aujourd'hui son intention de doubler les fonds d’ici 2020 pour les allocations d’aide en espèces aux réfugiés et autres personnes relevant de la compétence du HCR à travers le monde, afin de mieux leur venir en aide et les protéger.

« Le recours aux allocations d'aide en espèces a fait évoluer la façon dont nous aidons les réfugiés. Nous avons décidé d’instituer, pour cette prestation, une politique au niveau mondial et de l'étendre à toutes nos opérations, où c’est possible », a déclaré le Haut Commissaire Filippo Grandi.

« Le HCR a été l'une des premières agences des Nations Unies à allouer des aides en espèces dans les années 80 et a développé une expertise approfondie dans ce domaine. Au fil des années, nous avons observé son effet positif sur la vie des réfugiés et autres personnes relevant de la compétence du HCR », a-t-il ajouté.

« Ce sont les personnes déracinées qui connaissent le mieux leurs besoins. Grâce à un recours accru aux aides en espèces, un plus grand nombre de personnes déracinées pourront décider comment gérer le budget de la famille. Cela les aidera à un retour à la vie normale et dans la dignité », a-t-il ajouté.

Selon le Haut Commissaire, les programmes d’allocations en espèces sont très efficaces pour aider les personnes fuyant le conflit et la persécution, dans un contexte d'urbanisation croissante et de recherche d'alternatives aux camps.

Il a également souligné que les aides en espèces profitent aux entreprises et aux économies locales et qu’elles favorisent les relations entre les communautés hôtes et réfugiées.

« Dans les années à venir, l’accroissement de l’aide en espèces aux réfugiés et autres personnes relevant de la compétence du HCR s’effectuera conjointement à un renforcement de nos partenariats. En développant, avec nos partenaires sur le terrain, les modalités pour les allocations en espèces, je suis convaincu que nous assurerons une assistance plus prévisible et coordonnée aux réfugiés et que nous augmenterons également l'efficacité et les synergies », a déclaré le Haut Commissaire.

Le HCR fournit déjà des allocations d’aide en espèces dans 60 pays. Ce type d’assistance se révèle particulièrement efficace en Jordanie et au Liban, où c’est la manière la plus rentable pour le HCR de venir en aide aux réfugiés syriens les plus vulnérables.

En 2017, le HCR étant fermement engagé à atteindre l'objectif de 2020, l’organisation mettra en œuvre et étendra les allocations d’aide en espèces aux réfugiés vulnérables et aux personnes déracinées ayant besoin d'aide dans 15 pays supplémentaires, dont le Niger, la RDC, le Kenya, le Congo, le Rwanda, la Somalie, le Soudan, l'Ethiopie, l'Ouganda, l'Afghanistan et l'Iran.

FIN

*Pour consulter le nouveau rapport (en anglais) sur la « Politique sur les allocations d’aide en espèces » décrivant en détail comment l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés étendra ses programmes d’allocations d’aide en espèces au cours des quatre prochaines années, cliquez ici: http://www.unhcr.org/581363414

Contacts pour les médias