Commentaires sur l'actualité / Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, au sujet de l'accord de paix en Colombie

« Le nouvel accord de paix signé aujourd'hui entre le Gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie, les FARC, fait espérer qu'un grand nombre de personnes déplacées dans leur propre pays pourront enfin rentrer dans leur localité d’origine. Nous saluons chaleureusement l'engagement ferme des deux parties à mettre fin au plus ancien conflit armé en Amérique latine.

Je suis persuadé qu’un nouveau chapitre va s’ouvrir pour la Colombie, qui compte la plus importante population déplacée interne au monde, soit plus de sept millions de personnes. Il y a quelques mois, lorsque je m'étais rendu dans ce pays, des déplacés internes m’avaient expliqué que leur vie était difficile et combien ils étaient impatients de rentrer chez eux. Je salue tout particulièrement les dispositions visant à assurer la sécurité des dirigeants des organisations sociales et des défenseurs des droits humains.

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, se félicite d'avoir été inclus dans le cadre de l'équipe internationale pour la vérification et la mise en œuvre de l'Accord pour les victimes du conflit, selon l'un des volets de ce nouvel accord de paix. Je réitère notre plein engagement à aider à garantir les droits des victimes et à trouver des solutions durables pour les personnes déplacées. »

 

Contacts média: