Le Soudan du Sud signe la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés

Une mère tient son nouveau-né dans les bras à l'hôpital de Bunj, dans le camp de réfugiés de Maban au Soudan du Sud, lors d'une visite de SAR Sarah Zeid de Jordanie.

Une mère tient son nouveau-né dans les bras à l'hôpital de Bunj, dans le camp de réfugiés de Maban au Soudan du Sud, lors d'une visite de SAR Sarah Zeid de Jordanie.  © HCR/Jan Møller Hansen

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, se félicite aujourd’hui de l'adhésion du Soudan du Sud à la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et à son Protocole de 1967. Après sa ratification par l'Assemblée législative nationale de transition, l'instrument d'adhésion a été signé par le Président Salva Kiir à Juba le vendredi 28 septembre.

Le Soudan du Sud est devenu le 143e pays à avoir adhéré à la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et à son Protocole de 1967.

Malgré les problèmes relatifs à la guerre civile, qui a provoqué le déplacement d'une grande partie de sa propre population, le pays accueille environ 300 000 réfugiés.

« Il s'agit d'une étape importante pour le Soudan du Sud, la plus jeune nation du monde, qui s'engage à assumer davantage de responsabilités pour protéger les réfugiés et les demandeurs d'asile dans le pays », a déclaré Valentin Tapsoba, Directeur du Bureau régional du HCR pour l'Afrique.

En 2016, le Soudan du Sud avait également adhéré à la Convention de l'Union africaine de 1969, régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique, un instrument régional visant à gérer les problèmes spécifiques des réfugiés sur le continent africain.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :