La nuit d'alerte, pour exposer au grand jour la situation critique des demandeurs d'asile et les réfugiés en France

Forum Réfugiés, partenaire de l'UNHCR, a réuni pour une nuit de concert, la Nuit d'Alerte, pour exposer au grand jour la situation critique des réfugiés et demandeurs d'asile en France et dans le monde. Des stars locales et internationales se sont succédées gracieusement sur la scène et des réfugiés ou des demandeurs d'asile ont partagé leurs expériences devant un public de 10 000 personnes.

Des artistes de renommée internationale rassemblés au théâtre de Vienne en France, pour la cause des réfugiés et des demandeurs d'asile autour du monde.  © Forum Réfugiés

VIENNE, France, 27 juillet (UNHCR) - Ils sont venus avec des coussins et des sacs de couchage, mais n'ont pas eu besoin de les utiliser car l'événement a duré du crépuscule au lever du soleil. Ils ont eu l'occasion de prendre conscience de ce que veut dire être réfugié ou demandeur d'asile.

Près de 10 000 personnes étaient réunies à Vienne près de Lyon dans le sud-est de la France vendredi dernier pour la deuxième Nuit d'Alerte, une nuit de concert pour sensibiliser le public sur la question des réfugiés et des demandeurs d'asile. L'événement a été organisé par le partenaire opérationnel de l'UNHCR en France, Forum Réfugiés, et s'est tenu dans l'ancien théâtre de Vienne, où le haut des gradins a été couvert de grands parapluies blancs portant l'inscription « Il faut protéger les réfugiés ».

Le concert a commencé au coucher du soleil et a réuni des artistes locaux et internationaux se produisant gracieusement, comme l'accordéoniste Marc Perrone, le chanteur algérien Idir et Goran Bregovic et son orchestre pour les mariages et les enterrements, le créateur des musiques des films d'Emir Kusturica. 400 réfugiés et demandeurs d'asile avaient été invités de toute la région de Lyon pour participer à ce grand rendez-vous en leur honneur. Quelques-uns d'entre eux sont aussi montés sur scène et ont témoignés devant les spectateurs en nombre.

Ceux qui se sont exprimés sur scène ont dit leur espoir et le soulagement de se retrouver enfin accueillis dans un pays en paix. Une petite fille de 7 ans avait écrit un message pour le président de la République française : « Ne me laisse pas retourner dans le noir, j'ai eu si peur. Ici je vais à l'école. Je fais encore des mauvais rêves, mais ce sont seulement des rêves. Donne-nous les papiers pour ne pas retourner dans le noir. »

Toute la nuit, un message a été projeté en lettres de lumière sur les grands parapluies blancs, rappelant aux spectateurs : « Passez le mot, il faut protéger les réfugiés ». Le directeur de Forum Réfugiés, Olivier Brachet les a appelés à ne pas oublier les atrocités commises comme au Rwanda ou à Srebrenica, qui ont fait fuir les gens hors de chez eux.

Le concert s'est terminé à l'aube le samedi. Les artistes ont rangé leurs instruments et les spectateurs ont repris la route de chez eux, les organisateurs et leurs invités ont alors espéré avoir rempli leur objectif et mobilisé un nouveau soutien pour la cause des demandeurs d'asile et les réfugiés en Europe et dans le monde.

0

Forum Réfugiés est une association sur le terrain, partenaire de l'UNHCR en France qui prend en charge les réfugiés et les demandeurs d'asile, pour les aider pendant la procédure de demande d'asile, dans leur vie quotidienne, pour scolariser les enfants, assister les familles ou trouver un emploi aux personnes ayant obtenu le statut de réfugiés. Forum Réfugiés, comme la représentation de l'UNHCR en France, siègent au conseil d'administration de l'OFPRA (Office Français pour la Protection des Réfugiés et Apatrides).

Par Marie-Ange Lescure, UNHCR France