Bangladesh : Les réfugiés rohingyas construisent sur un nouveau site

À ce jour, plus de 1 700 nouveaux arrivants ont été transférés vers le nouveau site de Kutupalong Extension.

Au total, 5 000 réfugiés seront installés sur le site récemment aménagé de Kutupalong Extension, qui fait partie d'un grand terrain de quelque 12 kilomètres carrés affectés par le gouvernement du Bangladesh à l'accueil des nouveaux arrivants.   © HCR/Roger Arnold

KUTUPALONG EXTENSION, Bangladesh – Naju Miya et sa famille sont partis de chez eux depuis deux mois, dormant dans des forêts, sur des plages, dans des mosquées et des écoles, pour échapper à la violence dans l'Etat de Rakhine au nord du Myanmar.

Ce patriarche sexagénaire a vu sa maison incendiée, un de ses neveux abattu et nombre d'autres atrocités depuis qu'il a quitté Maungdaw fin août. Sa fille Yasmin, 15 ans, se souvient : « Nous avons rencontré tant de problèmes en cours de route. Nous n'avions nulle part où aller et nous étions sans cesse malades. »

Cette semaine, les huit membres de la famille ont finalement trouvé un nouveau foyer sur le site qui porte le nom provisoire de OO. La zone fait partie du site de Kutupalong Extension affecté par le gouvernement du Bangladesh à l'accueil des nouveaux arrivants.

Yasmin et son père comptent parmi les plus de 1 700 nouveaux réfugiés qui étaient logés dans les écoles du camp de Kutupalong jusqu'à mardi dernier. Au total 5 000 d'entre eux quitteront les écoles et le centre d'accueil voisin pour être finalement relogés sur ce nouveau site.

Crise des Rohingyas : Construire une maison pour le long terme (productrice Michelle Hoffman / caméraman Marc Hofer)

« Ce transfert permettra de rouvrir les écoles de réfugiés et de faire de la place aux nouveaux arrivants dans le centre de transit », explique Louise Aubin, Coordinatrice des opérations d'urgence du HCR à Cox’s Bazar. « Le manque d'espace reste le principal défi pour offrir des abris adaptés à tous les nouveaux arrivants. »

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, collabore avec les autorités du Bangladesh pour préparer le nouveau terrain, en délimitant les espaces destinés aux installations communes tels que des centres communautaires, des dispensaires, des écoles et des espaces d'accueil pour les enfants. Le HCR coopère également avec des partenaires pour la construction de latrines et le forage de puits de manière à assurer les normes d'hygiène de base. L'agence a apporté une contribution de 2 millions de dollars à la construction d'une route d'accès afin d’améliorer l'accès aux réfugiés rohingyas et d’accélérer l'arrivée de l'aide.

  • Dil Bahar, 25 ans, Yasmin, 15 ans, et Humaira, 21 ans, ont fui leurs maisons après que leur village ait été incendié. Ils ont été trasnférés par le HCR à Kutupalong Extension.
    Dil Bahar, 25 ans, Yasmin, 15 ans, et Humaira, 21 ans, ont fui leurs maisons après que leur village ait été incendié. Ils ont été trasnférés par le HCR à Kutupalong Extension.  © HCR/Roger Arnold
  • Dil Bahar, 25 ans, s'est enfuie de chez elle à la fin du mois d'août après que son village ait été brûlé. Son mari a été tué par balles dans le dos et la jambe alors qu'ils couraient ensemble.
    Dil Bahar, 25 ans, s'est enfuie de chez elle à la fin du mois d'août après que son village ait été brûlé. Son mari a été tué par balles dans le dos et la jambe alors qu'ils couraient ensemble.  © HCR/Roger Arnold
  • Le HCR, lAgence des Nations Unies pour les réfugiés, a transféré quelque 1 700 nouveaux réfugiés dans un site alloué par le gouvernement au sud-est du Bangladesh, leur redonnant ainsi un foyer après un périple de plusieurs semaines.
    Le HCR, lAgence des Nations Unies pour les réfugiés, a transféré quelque 1 700 nouveaux réfugiés dans un site alloué par le gouvernement au sud-est du Bangladesh, leur redonnant ainsi un foyer après un périple de plusieurs semaines.  © HCR/Roger Arnold
  • Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a transféré quelque 1 700 nouveaux réfugiés dans un site alloué par le gouvernement au sud-est du Bangladesh, leur redonnant ainsi un foyer après un périple de plusieurs semaines.
    Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a transféré quelque 1 700 nouveaux réfugiés dans un site alloué par le gouvernement au sud-est du Bangladesh, leur redonnant ainsi un foyer après un périple de plusieurs semaines.  © HCR/Roger Arnold
  •  © 

Des bénévoles ont aidé les réfugiés les plus vulnérables à déménager leurs affaires vers le nouveau site. L'organisation Action contre la faim fournit de la nourriture et une ONG locale, Gonoshasthaya Kendra, assure le dépistage médical. Le HCR distribue des abris en kit qui contiennent des bâches en plastique, des tiges de bambou et de la corde, et Save the Children a mobilisé des travailleurs pour aider les réfugiés vulnérables à construire leurs abris.

Naju Miya a défriché le terrain, mais il n'avait pas la force physique nécessaire pour construire l'abri. Ses enfants, ses deux nièces et leurs trois jeunes enfants ont fait ce qu'ils pouvaient et ils ont énormément apprécié l'aide des ouvriers.

« Maintenant, je suis heureuse... Je me sens libre comme un oiseau ! »

Pendant la construction, ils ont créé une cuisinière de fortune pour préparer un peu de riz avec du poisson séché. Même les bébés souriaient, percevant l'ambiance détendue autour d'eux.

Pendant une courte pause sous la bâche du HCR, Yasmin dit d'un sourire espiègle : « Maintenant, je suis heureuse. La météo est bonne et nous avons notre propre espace de vie. Je me sens libre comme un oiseau ! »

Elle reconnait qu'en dépit de la violence et du voyage mouvementé, sa maison et ses amis de Maungdaw lui manquent et qu’elle pleure quand elle y pense.

Et à la question de savoir s'ils envisageaient de rentrer un jour, sa cousine Humaira, 21 ans, répond, « Si la situation s'améliore et que le gouvernement du Myanmar nous offre la liberté, la reconnaissance de notre identité et les mêmes droits que les autres citoyens du Myanmar, nous rentrerons. »

On estime à 605 000 le nombre de réfugiés arrivés au Bangladesh au cours des deux derniers mois.

  • Votre soutien est urgent et indispensable pour aider les réfugiés au Bangladesh. Donnez maintenant.