MLI

Profil d'opérations 2015 - Mali

| Aperçu |

Environnement opérationnel

  • La crise au Mali a causé des déplacements internes et des mouvements transfrontaliers en Algérie, au Burkina Faso, en Mauritanie et au Niger depuis 2012. Après les élections présidentielles et législatives d'octobre 2013, des milliers de déplacés internes et de réfugiés sont rentrés chez eux spontanément, avec l'aide du HCR, qui a ouvert des bureaux à Gao, Mopti et Tombouctou.

  • La reprise des affrontements entre les forces gouvernementales maliennes et les insurgés en mai 2014 a eu une incidence sur les intentions de retour de certains réfugiés maliens.

  • Le HCR continuera à coordonner les activités de protection et d'assistance dans le secteur des abris et des articles non alimentaires pour les déplacés internes et les populations de retour en 2015. Des interventions de suivi des conditions de protection et de renforcement de la cohésion sociale seront menées dans les régions de retour.

  • La crise en République centrafricaine (RCA) a entraîné l'arrivée inattendue de plus de 200 demandeurs d'asile centrafricains, dont près de 190 ont été reconnus comme réfugiés par le Gouvernement malien.

Personnes relevant de la compétence du HCR

Les principales populations relevant de la compétence du HCR au Mali sont formées de déplacés internes qui ont fui après 2012 pour échapper à la violence dans le nord du pays et qui vivent au sein de familles d'accueil ; de Maliens qui se sont enfuis dans des pays frontaliers après 2012 et qui ont regagné leur pays depuis; de réfugiés mauritaniens qui ont fui le conflit ethnique de 1989 ; et de réfugiés et de demandeurs d'asile originaires de Côte d'Ivoire et de RCA.

Chiffres HCR prévisionnels pour le Mali
Type de population Origine Janvier 2015 Décembre 2015
Total dans le pays Nb personnes
assistées par
le HCR
Total dans le pays Nb personnes
assistées par
le HCR
Total 243 690 52 570 156 540 69 340
Réfugiés Côte d'Ivoire 1 060 1 060 980 980
Mauritanie 13 410 13 410 12 950 12 950
Pays divers 870 870 1 250 1 250
Demandeurs d'asile Rép. centrafricaine 200 200 200 200
Rép. dém. du Congo 70 70 40 40
Côte d'Ivoire 50 50 30 30
Pays divers 30 30 100 100
Réfugiés rapatriés durant l'année Mali 29 000 25 000 42 000 42 000
Déplacés internes Mali 99 000 11 880 25 000 3 000
Déplacés internes rentrés durant l'année Mali 100 000 - 74 000 8 800

| Réponse |

Besoins et stratégies

En 2014, la situation dans le nord du pays est restée généralement incertaine et les conditions n'étaient pas propices à un rapatriement massif. Néanmoins, bon nombre de réfugiés maliens ont décidé de regagner leur pays ; par conséquent, en 2015, le HCR entend se consacrer en priorité au rapatriement librement consenti et à la réintégration d'environ 42 000 réfugiés maliens. En s'appuyant sur des activités d'évaluation entreprises dans les zones de retour, le HCR et ses partenaires offriront une aide sur mesure afin d'assurer l'accès des familles de retour à leurs droits socio-économiques, et s'efforceront, de concert avec d'autres institutions onusiennes, de trouver des solutions durables pour les populations de retour ou déplacées à l'intérieur du pays.

Conformément à la Décision du Comité des politiques du Secrétaire général des Nations Unies sur les solutions durables, le HCR guidera les efforts d'élaboration et de mise en oeuvre de la stratégie d'aide au retour, en étroite coopération avec le Gouvernement et les autres parties prenantes. L'Organisation appuiera des interventions communautaires destinées à favoriser la coexistence pacifique, et travaillera avec ses partenaires au renforcement des capacités gouvernementales de protection.

Le HCR continuera à protéger les réfugiés, aussi bien en milieu urbain qu'en milieu rural, et les aidera à renforcer leur autonomie. Le Gouvernement ayant décidé de faciliter l'intégration des réfugiés mauritaniens sur place, le Haut Commissariat offrira un soutien social, économique et juridique aux réfugiés qui optent pour cette solution.

| Mise en oeuvre |

Coordination

En 2015, le HCR coordonnera et conduira, conjointement avec l'OIM, les modules de la protection et des abris/ articles non alimentaires. La coordination du module de protection national sera basée à Bamako, tandis que les modules sous-nationaux chargés de la protection à l'échelon régional -- mis en place à Gao, Mopti et Tombouctou -- continueront de coordonner les programmes de protection des organisations sur le terrain. Selon l'évolution de la situation sécuritaire, des modules sous-nationaux supplémentaires seront créés dans d'autres régions. Le HCR participera activement à ces modules et à d'autres modules, ainsi qu'aux travaux de l'équipe de pays pour l'action humanitaire et à ceux des donateurs.

2015 Partenaires du HCR - Mali
Partenaires d'exécution
Organismes gouvernementaux : Commission nationale chargée des réfugiés
ONG : Agence d'aide à la coopération technique et au développement, Association des juristes maliennes, Association des anciens volontaires des Nations Unies, Association malienne pour le suivi et l'orientation des pratiques traditionnelles, Conseil danois pour les réfugiés, Conseil norvégien pour les réfugiés, International Emergency and Development Aid, Stop Sahel - Association malienne pour la protection de l'environnement
Partenaires opérationnels
Organismes gouvernementaux : Ministère de l'action humanitaire, de la solidarité et des personnes âgées, Ministère de la Justice
ONG : Plan Mali
Autres : FAO, FNUAP, MINUSMA, PAM, PNUD, UNICEF

| Informations financières |

Les besoins financiers de l'opération du HCR Mali sont passés de 32,2 millions de dollars E.-U. en 2013 à 69,6 millions en 2014, cette hausse étant principalement due à l'augmentation du nombre de réfugiés et de déplacés qui regagnaient leur lieu d'origine.

En 2015, les besoins financiers sont chiffrés à 67,4 millions de dollars E.-U., une enveloppe de 48,6 millions de dollars E.-U. étant affectée à la réintégration des Maliens et à l'assistance aux réfugiés accueillis au Mali, et un budget de 8 millions de dollars E.-U. étant alloué à la protection et à l'assistance en faveur des déplacés internes.

Source: HCR Appel global 2015 (actualisation)