COD

Profil d'opérations 2015 - République démocratique du Congo

| Aperçu |

Environnement opérationnel

  • La République démocratique du Congo (RDC) est caractérisée par un conflit persistant, des infrastructures délabrées ou inexistantes et des problèmes logistiques considérables -- et tous ces éléments conjugués rendent l'accès aux réfugiés et aux autres populations relevant de la compétence du HCR très difficile. En raison principalement du conflit qui trouble les régions orientales du pays, environ 430 000 réfugiés originaires de RDC sont toujours exilés dans des pays limitrophes, notamment le Burundi, l'Ouganda, la République-Unie de Tanzanie et le Rwanda.

  • En août 2014, environ 70 000 réfugiés originaires de la République centrafricaine (RCA), ayant fui en raison de la dégradation de la situation dans leur pays, ont bénéficié des activités de protection et d'assistance du HCR en RDC, tout comme des réfugiés originaires du Burundi et du Rwanda.

  • L'ampleur des déplacements à l'intérieur et à l'extérieur de la RDC reste considérable. Quelque 2,7 millions de personnes étaient déplacées à l'intérieur du pays en 2014 du fait de la poursuite du conflit armé dans l'Est. Le HCR est chef de file du module de la protection, ainsi que du module des abris, et joue un rôle important dans les groupes de travail du module de la gestion des camps et de la coordination des camps (CCM).

  • Des accords tripartites ont été conclus avec des pays limitrophes en prévision du rapatriement librement consenti des réfugiés congolais (RDC) mais l'insécurité persistante s'oppose à des rapatriements massifs dans l'est de la RDC.

Personnes relevant de la compétence du HCR

Les principaux groupes relevant de la compétence du HCR en 2015 sont formés de réfugiés centrafricains ayant fui l'insécurité et la violence qui troublaient leur pays ; de déplacés internes vivant dans des camps ou des familles d'accueil, chassés par le conflit armé en cours dans l'Est ; de réfugiés angolais qui résident en RDC et qui n'ont pas opté pour le rapatriement librement consenti lors de l'application des clauses de cessation ou ont été exemptés ; de réfugiés rwandais vivant dans l'est de la RDC ; et d'anciens réfugiés rapatriés de pays limitrophes, en particulier du Burundi, du Congo, de l'Ouganda et de République centrafricaine.

Chiffres HCR prévisionnels pour la République démocratique du Congo
Type de population Origine Janvier 2015 Décembre 2015
Total dans le pays Nb personnes
assistées par
le HCR
Total dans le pays Nb personnes
assistées par
le HCR
Total 3 890 830 2 654 370 3 793 290 2 606 840
Réfugiés Rép. centrafricaine 75 000 25 000 50 000 30 000
Rwanda 129 440 20 000 109 440 20 000
Pays divers 2 150 2 150 2 240 2 240
Demandeurs d'asile Burundi 280 280 190 190
Rwanda 110 110 140 140
Somalie 20 20 20 20
Pays divers 130 130 110 110
Réfugiés rapatriés durant l'année Rép. dém. du Congo 53 640 53 640 41 100 41 100
Déplacés internes Rép. dém. du Congo 2 658 000 1 860 600 2 658 000 1 860 600
Déplacés internes rentrés durant l'année Rép. dém. du Congo 932 060 652 440 932 060 652 440
Autres personnes relevant de la compétence du HCR Angola 40 000 40 000 - -

| Réponse |

Besoins et stratégies

En 2015, les réfugiés centrafricains bénéficieront d'une protection et d'une assistance multisectorielle dans les camps et les communautés d'accueil, s'il est possible d'y accéder. Pour réduire la dépendance à l'égard de l'aide alimentaire, une attention particulière sera accordée aux activités de renforcement de l'autosuffisance et des moyens de subsistance. A partir d'une étude nutritionnelle prévue en juin 2015, une stratégie différenciée sera élaborée et mise en oeuvre pour réduire la dépendance, moyennant la diminution de l'aide alimentaire offerte aux réfugiés.

Le rapatriement des réfugiés angolais accueillis en RDC devrait prendre fin au 30 juin 2015. Parallèlement, le HCR poursuivra le processus destiné à intégrer sur place les réfugiés angolais restants, en prévoyant de se désengager d'ici 2016.

Les réfugiés continueront d'être enregistrés et de recevoir des documents qui améliorent leur protection. En 2015, la recherche et la mise en oeuvre de solutions durables adéquates seront au coeur de l'action du HCR en RDC; dans le même temps, l'Organisation continuera à s'assurer que les personnes qui demandent la protection internationale ont accès en permanence à l'asile et que le principe de non-refoulement est respecté à leur égard. Le HCR travaillera avec le Gouvernement et les communautés pour minimiser les risques de violence sexuelle et sexiste et d'autres violations des droits fondamentaux. De concert avec les autorités, il cherchera également à assurer le caractère civil de l'asile.

Par une action de proximité et un travail avec la société civile, le HCR soutiendra également la protection fondée sur la collectivité et l'autonomisation des ménages de réfugiés urbains qui ont des besoins particuliers.

L'Organisation continuera à rechercher des solutions pour les réfugiés congolais (République du Congo) et rwandais, dans le cadre des accords tripartites existants et de la stratégie globale pour la situation des réfugiés rwandais.

Afin de faciliter la réintégration des rapatriés en RDC, le HCR entend promouvoir la coexistence pacifique en menant des activités de réconciliation et de résolution des conflits dans les communautés locales, et solliciter et encourager l'engagement d'autres institutions onusiennes et d'acteurs du développement ; dans le même temps, il subviendra aux besoins essentiels en matière de santé, d'hébergement et d'éducation dans le cadre d'un dispositif de protection global.

La stratégie en faveur des déplacés internes sera fondée sur des efforts destinés à aider les autorités à promulguer une loi les concernant et, si possible, à apporter un soutien technique et opérationnel, de concert avec tous les acteurs compétents présents dans le pays, pour faciliter sa mise en oeuvre. Le HCR encouragera également la protection fondée sur la collectivité, en collaboration avec l'éventail complet des partenaires, et appuiera la création d'un environnement propice aux retours. Le rôle de coordination du HCR au sein du module de la protection visera comme précédemment à renforcer les activités, les projets et les efforts de sensibilisation liés à la protection, en veillant tout particulièrement à ce que les déplacés soient protégés de la violence sexuelle et sexiste, ainsi que des effets physiques et psychologiques du conflit. Le HCR participe à une stratégie nationale de lutte contre la violence sexuelle et sexiste, en coordonnant des groupes de travail sur la prévention de ces violences et en mettant en oeuvre l'approche pour un accès sans risques aux combustibles et à l'énergie (SAFE).

| Mise en oeuvre |

Coordination

En 2015, le principal partenaire gouvernemental du HCR en RDC sera comme précédemment la Commission nationale pour les réfugiés (CNR), au sein du ministère de l'Intérieur, en particulier dans les domaines de l'enregistrement des réfugiés et de l'assistance en leur faveur.

En qualité de chef de file des modules de la protection et des abris dans le contexte du déplacement interne, le HCR poursuivra sa collaboration avec les partenaires nationaux et internationaux présents dans le pays et continuera de contribuer au renforcement des capacités des ONG partenaires.

En tant que chef de file du pilier « Protection et Prévention » de la stratégie nationale de lutte contre la violence sexuelle et sexiste en RDC, le HCR continuera à coordonner les groupes de travail sur la protection et la prévention en RDC orientale, et à conduire la stratégie SAFE conjointement avec le ministère du Genre.

2015 Partenaires du HCR - République démocratique du Congo
Partenaires d'exécution
ONG : Agence de développement économique et social, Agir pour le genre, Association pour le développement social et la sauvegarde de l'environnement, Actions et Interventions pour le développement et l'encadrement social, African Initiatives for Relief and Development, Cooperazione Internazionale, Encadrement des réfugiés urbains de Kinshasa, International Emergency and Development Aid, INTERSOS, Mouvement international des droits de l'enfant, de la femme, de l'homme veuf et de leur promotion sociale, Search for Common Ground, Terre Sans Frontières, Women for Women International
Partenaires opérationnels
Organismes gouvernementaux : Commission nationale pour les réfugiés
Autres : FAO, FNUAP, OMS, ONU-Femmes, PAM, UNICEF

| Informations financières |

Les besoins financiers de l'opération du HCR en RDC ont augmenté, passant de 139,6 millions de dollars E.-U. en 2011 à 216.4 millions au titre du budget révisé de 2014. Cette hausse était principalement due à l'afflux incessant de réfugiés centrafricains, au déplacement continu de personnes à l'intérieur du pays et au rapatriement de réfugiés congolais (RDC) accueillis dans des pays limitrophes.

En 2015, les besoins financiers sont chiffrés à 216,3 millions de dollars E.-U., en prévision de l'augmentation du nombre de réfugiés centrafricains. L'impossibilité de satisfaire des besoins dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène, des articles non alimentaires, des abris et de l'éducation, aurait des conséquences négatives sur le mandat de protection du HCR et exposerait les réfugiés à l'exploitation et à la violence sexuelle et sexiste.

Source: HCR Appel global 2015 (actualisation)

2013 Partenaires du HCR - République démocratique du Congo
Partenaires d'exécution
Organismes gouvernementaux : Commission nationale pour les réfugiés
ONG : Action et intervention pour le développement et l'encadrement social ; African Conservation Fund ; African Initiative for Relief and Development ; Agence adventiste de secours et de développement ; Arche d'alliance ; Association pour le développement social et la sauvegarde de l'environnement ; Centre d'assistance médico-psychosociale ; Centre d'intervention psychosociale ; Centre de développement intégral ; Communauté des églises libres pentecôtistes ; Cooperazione e sviluppo (Cesvi) ; Deutscher Caritasverband ; Encadrement des réfugiés urbains de la ville de Kinshasa ; Fédération luthérienne mondiale ; Femmes en mission pour soutien et action aux vulnérables confondus ; German Agro-Action ; Groupe d'appui-conseils aux réalisations pour le développement endogène ; Hope in Action ; International Emergency and Development Aid ; Intersos ; Les Aiglons ; MEDAIR ; Multi-actions d'assistance aux marginalisés et sinistrés ; Oxfam, Québec ; Pain pour les déshérités ; Première Urgence - Aide Médicale Internationale ; Save the Children International/DRC ; Search for Common Ground ; Women for Women International
Autres : BSP/ONU ; OIM
Partenaires opérationnels
Autres : PAM ; UNICEF

UNHCR République démocratique du Congo Fact Sheet

autres documents