JOR

Profil d'opérations 2015 - Jordanie

| Aperçu |

Environnement opérationnel

  • L'environnement opérationnel en Jordanie continue d'être considérablement affecté par la situation sécuritaire en République arabe syrienne (Syrie) voisine et l'afflux de Syriens dans le pays, ainsi que par l'évolution de la situation en Iraq et à Gaza en 2014.

  • La Jordanie accorde l'asile à un grand nombre de réfugiés, notamment de Syrie et d'Iraq. Elle offre aux réfugiés syriens l'accès aux services de santé et d'éducation dans les communautés d'accueil. Les camps de réfugiés syriens d'Azraq et de Zaatari ont été construits sur des terres allouées par les autorités, qui y assurent egalement la sécurité.

  • La Jordanie continue de manifester son hospitalité, malgré une sollicitation très importante des systèmes et des infrastructures nationales. En 2014, le Gouvernement a publié un Plan national de résilience 2014-2016, qui présente « des propositions de réponses prioritaires pour atténuer l'impact de la crise syrienne sur la Jordanie et les communautés d'accueil jordaniennes ». L'engagement actif des autorités influencera certainement la réponse inter-organisations coordonnée par le HCR en faveur des réfugiés.

  • La Jordanie n'est pas signataire de la Convention de 1951 sur les réfugiés. Néanmoins, le Gouvernement considère les Syriens comme des réfugiés, et l'espace de protection est généralement favorable, bien que fragile en raison des défis socio-économiques auxquels le pays est lui-même confronté.

  • Les activités du HCR en Jordanie se basent sur le Protocole d'accord signé entre le HCR et le Gouvernement en 1998 et partiellement amendé en 2014. En l'absence de tout instrument juridique international ou national relatif aux réfugiés en vigueur dans le pays, ce Protocole d'accord fixe les paramètres de la coopération entre le HCR et le Gouvernement.

Personnes relevant de la compétence du HCR

Les Syriens fuyant la violence continue dans leur pays constituent toujours la majorité de la population réfugiée en Jordanie, bien que les arrivées à grande échelle du premier semestre 2013 aient considérablement diminué depuis, en raison notamment de la difficulté d'accéder en Jordanie à travers les territoires en litige le long de la frontière sud de la Syrie. Environ 20 pour cent des réfugiés syriens vivent dans des camps de réfugiés, tandis que le reste réside dans des installations autres que des camps.

Au 31 juillet, près de 30 000 Iraquiens étaient enregistrés auprès du HCR en Jordanie, dont une majorité originaire de Bagdad. La réinstallation dans des pays tiers devrait demeurer la principale solution durable pour les Iraquiens en 2015, avec environ 1 500 départs. Si la situation sécuritaire en Iraq explique le manque d'intérêt pour le rapatriement librement consenti, l'assistance et les services sont souvent insuffisants pour répondre aux besoins des réfugiés qui restent en Jordanie.

Au 31 juillet 2014, plus de 5 000 réfugiés et demandeurs d'asile non-syriens et non-iraquiens étaient enregistrés : la majorité d'entre eux sont des Somaliens et des Soudanais, dont beaucoup résident en Jordanie depuis longtemps. Le HCR effectue la détermination du statut de réfugié de façon individuelle pour tous les demandeurs d'asile non syriens.

Chiffres HCR prévisionnels pour la Jordanie[1]
Type de population Origine Janvier 2015 Décembre 2015
Total dans le pays Nb personnes
assistées par
le HCR
Total dans le pays Nb personnes
assistées par
le HCR
Total 811 070 775 840 1 000 630 965 400
1. Les chiffres prévisionnels concernant les personnes relevant de la compétence du HCR figurant dans le tableau ci-dessus se basent sur des tendances et des données d'enregistrement datant de début 2014. A la lumière de l'évolution de la situation en République arabe syrienne et en Iraq, des projections actualisées seront présentées dans les appels futurs pour des besoins supplémentaires en 2015 concernant les situations en Syrie et en Iraq y compris le plan régional de l'année 2015 pour les réfugiés et la résilience (3RP).
2. Les chiffres relatifs aux réfugiés iraquiens se basent sur une estimation du Gouvernement.
Réfugiés
Iraq[2] 58 050 22 830 57 140 21 920
Rép. arabe syrienne 747 360 747 360 937 830 937 830
Pays divers 2 480 2 480 2 480 2 480
Demandeurs d'asile
Iraq 700 700 700 700
Pays divers 2 480 2 480 2 480 2 480

| Réponse |

Besoins et stratégies

La plus grande priorité du HCR reste de veiller à ce que l'environnement de protection largement favorable en Jordanie soit maintenu en 2015, malgré les possibles arrivées de réfugiés Syriens qui pourraient représenter une pression encore plus forte sur les ressources déjà limitées du pays. Cela pourrait avoir un impact négatif sur l'opinion publique jordanienne vis-à-vis des réfugiés et créer des défis quant à la préservation de l'espace d'asile dans le pays.

Le HCR veillera à ce que les normes internationales de protection soient respectées pour toutes les personnes relevant de sa compétence et fournira un soutien technique aux autorités pour renforcer la capacité des institutions nationales qui s'occupent de ces personnes. L'enregistrement adéquat des réfugiés leur garantira un accès normal aux services de base, particulièrement importants pour la prévention de la violence sexuelle et sexiste et pour la protection de l'enfance. Le HCR renforcera ses capacités d'accompagnement et s'efforcera d'atténuer l'impact de l'afflux des Syriens sur les communautés locales en mettant en oeuvre sa politique urbaine.

L'afflux continu des Syriens aura certainement un impact sur les activités du HCR destinées à répondre aux besoins des réfugiés iraquiens en Jordanie. La détermination du statut de réfugié et les solutions durables demeureront les principaux éléments de protection pour la population réfugiée iraquienne. Dans sa réponse, le HCR surveillera étroitement la situation des réfugiés risquant de se retrouver sans ressources en raison d'un accès limité aux services et aux infrastructures. Il examinera avec les acteurs gouvernementaux la stratégie mise en place pour cette population.

| Mise en oeuvre |

Coordination

Le HCR coordonne la réponse globale concernant les réfugiés en collaboration avec le Gouvernement jordanien. Le Plan régional 2015 de réponse et de résilience (3RP) prendra la suite du Plan régional 2014 de réponse pour la Syrie (RRP) en tant que principal appel interorganisations. Il fixe une stratégie commune pour le Gouvernement, les organisations des Nations Unies et les ONG concernant la crise de réfugiés syrienne. Le chapitre Jordanie du 3RP constituera le principal mécanisme de mobilisation des ressources et des partenariats pour la réponse destinée aux réfugiés en 2015.

Les responsables des secteurs respectifs se réunissent au sein d'un groupe de travail intersectoriel, qui rend compte à son tour à un groupe de pilotage interorganisations composé des dirigeants des organisations humanitaires et présidé par le HCR. Le représentant du HCR informe également l'Equipe humanitaire dans le pays présidée par le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies, qui supervise les questions humanitaires non couvertes par la réponse destinée aux réfugiés.

Le HCR est un membre actif de l'Equipe des Nations Unies dans le pays et continuera de participer à ses sous-groupes de travail et initiatives. Le HCR poursuivra le dialogue avec diverses entités, notamment les donateurs du Golfe, pour financer la réponse des Nations Unies, et de coopérer avec des donateurs du secteur privé.

2015 Partenaires du HCR - Jordanie
Partenaires d'exécution
Organismes gouvernementaux : Forces armées jordaniennes, Ministère de l'Intérieur, Ministère de la Planifi cation et de la Coopération internationale, Ministère des Travaux publics et du Logement, service des affaires de réfugiés syriens
ONG : Agence d'aide à la coopération technique et au développement, Arab Renaissance for Democracy and Development - Legal Aid, Care International USA, Caritas Jordanie, Comité international de secours, Conseil norvégien pour les réfugiés, International Medical Corps, International Relief and Development, Japan Emergency NGOs, Jordan Hashemite Charity Organization, Jordan River Foundation, Jordanian Hashemite Fund for Human Development, Mercy Corps, Noor Al-Hussein Foundation
Autres : OIM, UNOPS, UNRWA, Volontaires des Nations Unies. Note: la sélection des partenaires d'exécution pour 2015 est toujours en cours de discussion
Partenaires opérationnels
Organismes gouvernementaux : Service de la protection familiale du Département de la Sécurité publique (Ministère de l'Intérieur), Ministère de la Santé, Ministère du Développement social
ONG : ActionAid, Action contre la Faim, Adventist Development and Relief Agency, Agence d'aide à la coopération technique et au développement, Association of Volunteers in International Service, CARE, Caritas Jordanie, Center for Victims of Torture, Comité international de secours, Conseil danois pour les réfugiés, Conseil norvégien pour les réfugiés, Croix-Rouge française, El Movimiento por la Paz, Fédération luthérienne mondiale, Finn Church Aid, Fundación Promoción Social de la Cultura, Global Communities, Handicap International, International Catholic Migration Commission, International Medical Corps, International Relief and Development, Internews, Intersos, Japan Emergency NGO, Jordan Hashemite Charity Organization, Jordan Health Aid Society, KnK Japan, Madrasati Initiative, Médecins du Monde, Medair, Mercy Corps, Muslim Aid, Nippon International Cooperation for Community Development, Operation Mercy, Oxfam, Première Urgence-Aide Médicale Internationale, Questscope, Relief International, Royal Health Awareness Society, Save the Children International, Save the Children Jordanie, Secours islamique, Syria Relief and Development, Al Taghyeer, Terre des Hommes - Italie, Terre des Hommes - Lausanne, Triangle GH, Un Ponte Per, War Child UK, World Vision International
Autres : FAO, FNUAP, OIM, OIT, OMS, ONU-Femmes, ONU-Habitat, PAM, PNUD, UNESCO, UNICEF, UNOPS

| Informations financières |

Les besoins financiers pour l'opération du HCR en Jordanie ont considérablement augmenté, passant de 62,8 millions de dollars E.-U. en 2010 à un budget 2014 révisé de 352,9 millions de dollars E.-U., en raison des besoins liés à l'urgence en Syrie.

Le budget global pour la Jordanie en 2015 est fixé à 404,4 millions de dollars E.-U., la partie la plus importante étant consacrée à la réponse d'urgence à destination des réfugiés syriens. Un manque de financement se traduirait par une diminution des activités fondamentales destinées à répondre aux besoins essentiels des réfugiés, que ce soit dans les camps et dans les installations urbaines, comme la santé, les produits de secours essentiels, l'aide en espèces et la protection, notamment les services à destination des femmes et des enfants.

Ces chiffres se basent sur des informations disponibles mi-2014. A la lumière de l'évolution de la situation en République arabe syrienne et en Iraq, toute modification des besoins sera présentée dans le Plan régional 2015 de réponse et de résilience (3RP) concernant la situation en Syrie et dans un Appel supplémentaire concernant la situation en Iraq.

Source: HCR Appel global 2015 (actualisation)