De nombreux réfugiés ne peuvent pas rentrer dans leur pays parce que les conflits, la guerre et les persécutions sévissent encore. Beaucoup vivent également dans des situations périlleuses ou ont des besoins spécifiques qui ne peuvent pas être satisfaits dans le pays où ils ont trouvé protection. Dans de telles circonstances, le HCR aide les réfugiés à se réinstaller dans un pays tiers.

La réinstallation consiste à transférer des réfugiés d’un pays d’asile à un autre Etat qui a accepté de les admettre et de leur accorder à terme une résidence permanente. Le HCR est mandaté par son Statut et les résolutions de l’Assemblée générale des Nations Unies pour encourager la réinstallation comme l’une des trois solutions durables. La réinstallation est unique en ce qu’elle constitue la seule solution durable qui implique le transfert de réfugiés d’un pays d’asile vers un pays tiers. Parmi les 19,9 millions de réfugiés relevant de la compétence du HCR dans le monde fin 2017, moins de 1% ont été réinstallés cette année.

Seuls quelques Etats participent au programme de réinstallation du HCR. Depuis quelques années, les Etats-Unis sont le principal pays de réinstallation dans le monde, tandis que le Canada, l’Australie et les pays nordiques offrent également un nombre annuel de places relativement important.

Les pays de réinstallation accordent une protection juridique et physique aux réfugiés réinstallés, notamment l’accès aux droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels dans des conditions d’égalité avec les nationaux.

En 2017, le HCR a soumis les dossiers de plus de 75 100 réfugiés pour qu’ils soient examinés par les pays de réinstallation. Par nationalité, les principaux bénéficiaires des programmes de réinstallation facilités par le HCR durant cette période ont été des réfugiés syriens (37 300), congolais de RDC (12 900), du Myanmar (5 300) et iraquiens (3 000).

Plus de 65 000 personnes ont rejoint des pays de réinstallation grâce à l’aide du HCR en 2017. Les nombres les plus élevés de départs ont concerné la Turquie (14 900), suivie du Liban (12 600), de la Jordanie (5 000), du Népal (4 300) et du Kenya (9 300).

La réinstallation est une expérience qui change la vie. Elle qui représente à la fois un défi et une récompense. Les réfugiés sont souvent réinstallés dans des pays où la société, la langue et la culture sont totalement différentes et nouvelles pour eux.

Le fait de les accueillir et de les intégrer efficacement est bénéfique tant pour le réfugié réinstallé que pour le pays d’accueil. Les gouvernements et les partenaires des organisations non gouvernementales proposent des services pour faciliter l’intégration, comme des cours d’orientation culturelle, de langue et des formations professionnelles, ainsi que des programmes favorisant l’accès à l’éducation et à l’emploi.

Besoins de réinstallation prévus dans le monde

Liste de documents en anglais

Resettlement: NGO Toolkit for Practical Cooperation

Echanger des idées sur les partenariats dans le cadre de la réinstallation, juin 2015.

Documents relatifs à la réinstallation sur Refworld

Refworld dispose d'une profusion de documents, notamment des statistiques et des informations juridiques, politiques et sur les différents contextes.

Manuel de réinstallation et Chapitres pays

Outil de référence du HCR sur la politique et la pratique en matière de réinstallation dans le monde.