Urgence Yémen

Une catastrophe humanitaire se déroule au Yémen tandis que des millions de personnes fuient leur foyer pour échapper à un conflit dévastateur.

Beaucoup sont confrontées à une situation désespérée et luttent pour leur survie en quête de sécurité, d'abris et d'une aide d'urgence.

 

DONNEZ MAINTENANT

188 327

personnes ont fui vers les pays voisins


280 623

personnes réfugiées au Yémen, principalement originaires de la corne de l'Afrique


Toutes les statistiques

Mise à jour : 2 octobre 2017

« Le monde ne peut pas se permettre de laisser le Yémen sombrer dans l’abîme ».

Ayman Gharaibeh, Représentant du HCR pour le Yémen

Les combats au Yémen, l’un des pays les plus pauvres du Moyen-Orient, ont sévèrement aggravé les besoins découlant de longues années de pauvreté et d’insécurité. L’exacerbation de la violence a bouleversé des millions de vies, causant un grand nombre de victimes et des déplacements massifs. La situation se détériore rapidement.

Les civils sont les principales victimes de la crise, 18,8 millions de Yéménites ayant désormais besoin d’aide humanitaire. Les personnes forcées de fuir leur foyer sont particulièrement à risque. Plus de 2 millions de personnes luttent actuellement pour la survie dans des conditions épouvantables, loin de chez elles et privées de besoins essentiels. La situation est tellement effroyable qu’un million de Yéménites déplacés ont perdu espoir et tenté de rentrer chez eux, bien que les conditions de sécurité ne soient pas encore réunies.

Le Yémen est confronté à une catastrophe humanitaire. Sans aide, beaucoup d’autres vies seront perdues à cause des violences, de maladies curables ou de pénuries de nourriture, d’eau et d’abris.

Que fait le HCR pour aider ?

Nous fournissons une aide de première nécessité aux Yéménites déplacés ainsi qu’aux réfugiés et demandeurs d’asile dans tout le pays.

Dans le cadre du dispositif de coordination des affaires humanitaires mis en place au Yémen, nous dirigeons les activités liées à la protection, aux abris et aux articles non alimentaires. Nous fournissons des abris d’urgence, des matelas, des couvertures, des tapis de sol, des ustensiles de cuisine, des seaux et d’autres articles de première nécessité pour aider les personnes déplacées et les plus vulnérables. Notre aide atteint des personnes dans le besoin dans l’ensemble des 20 gouvernorats affectés par le conflit.

Nos kits d’abris aident les familles à réparer les maisons endommagées par le conflit et nous rénovons les bâtiments publics et les installations où des familles déplacées ont trouvé abri. Nous apportons un appui aux structures de santé qui assurent des soins aux réfugiés, aux demandeurs d’asile et aux Yéménites affectés par la violence. Par ailleurs, nous nous efforçons de prévenir et de contrôler la propagation du choléra qui est apparu avec le conflit.

Nous apportons une aide juridique et financière ainsi que des services de soutien psychosocial pour aider les personnes affectées par la guerre.

Nous continuons également d’assurer la protection et de venir en aide à quelque 279 814 réfugiés et demandeurs d’asile, principalement originaires de la Corne de l’Afrique, qui restent au Yémen malgré le conflit et dont la vie est particulièrement menacée.

Toutefois, en raison des financements limités destinés à nos activités au Yémen – actuellement moins de 45% de nos appels de fonds - nous ne sommes pas en mesure de couvrir l’ensemble de ces besoins massifs, ce qui limite notre capacité à fournir une aide vitale.

Plus d’informations