« Nous devons dresser notre bannière dans chaque pays et forger des liens de fraternité à travers le monde »

Fridtjof Nansen

Qui était Fridtjof Nansen ?

Fridtjof Nansen a occupé le poste de premier Haut Commissaire aux réfugiés de la Société des Nations de 1920 à 1930, aidant des centaines de milliers de réfugiés à rentrer dans leur pays. Ses efforts ont permis à beaucoup d’autres de devenir résidents légaux et de trouver du travail dans les pays où ils avaient trouvé refuge.

Fridtjof Nansen a observé que l’un des principaux problèmes auxquels les réfugiés étaient confrontés concernait l’absence de documents d’identité reconnus au plan international. Sa solution, connue sous le nom de « passeport Nansen », a constitué le premier instrument juridique pour la protection internationale des réfugiés.

Quand la famine a éclaté en Russie en 1921-1922, Fridtjof Nansen a organisé un programme de secours pour des millions de victimes. Il s’est vu décerner le Prix Nobel de la Paix en 1922 en récompense de ses immenses efforts.

L'histoire de la distinction

La première lauréate de la distinction Nansen pour les réfugiés a été Eleanor Roosevelt, épouse du Président des Etats-Unis Franklin D. Roosevelt et première présidente de la Commission des droits de l’homme des Nations Unies  et première dame des Etats-Unis aux côtés du président Franklin D. Roosevelt. Au fil des années, plus de 60 personnes, groupes ou organisations ont été récompensés pour leurs services extraordinaires en faveur des réfugiés et leur travail remarquable auprès des personnes déracinées. Vous pouvez consulter la liste des anciens lauréats ici.

Depuis 2017, les lauréats régionaux sont également reconnus pour leurs efforts humanitaires.

Les sponsors de la distinction

La distinction Nansen du HCR pour les réfugiés est parrainée par les gouvernements de la Norvège et de la Suisse, la Ville et le Canton de Genève et la fondation IKEA.