Le HCR ouvre un centre d’accueil près de la frontière colombienne pour aider les Vénézuéliens vulnérables

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, conjointement avec les autorités colombiennes, a ouvert, le 8 mars dernier, un centre d’accueil pour assurer un soutien aux réfugiés et aux migrants vulnérables arrivés depuis le Venezuela à Maicao, une ville frontalière de la région de La Guajira.

Une famille vénézuélienne marche le long d’une autoroute près de la ville frontalière de Cúcuta, Colombie. Photo d’archives, octobre 2018. © HCR/Santiago Escobar-Jaramillo

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, conjointement avec les autorités colombiennes, a ouvert, le 8 mars dernier, un centre d’accueil pour assurer un soutien aux réfugiés et aux migrants vulnérables arrivés depuis le Venezuela à Maicao, une ville frontalière de la région de La Guajira. Le Centre d’assistance intégré, établi à la demande des autorités nationales et locales, a une capacité initiale d’accueil de 350 personnes, mais elle pourra être agrandie pour accueillir davantage de résidents. Les personnes vulnérables du Venezuela pourront temporairement bénéficier dans ce centre d’un abri, de nourriture, d’eau, de soins médicaux de base et d’autres services.

Ce centre d’accueil, le premier de ce type en Colombie, vise à répondre temporairement aux besoins urgents humanitaires et de protection des personnes les plus vulnérables ayant fui le Venezuela, ainsi qu’à apporter un appui à la réponse des autorités locales.

Maicao est l’une des villes de la région de La Guajira qui comprend la plus forte concentration par habitant de réfugiés et de migrants arrivés depuis le Venezuela. Des centaines de personnes, dont des enfants, des personnes âgées ou handicapées et des personnes souffrant de maladies graves, sont forcées de vivre dans la rue, du fait de la pénurie d’hébergements. Selon une évaluation récente du HCR, un nombre important de Vénézuéliens arrivés à Maicao vivent dans la rue ou au sein d’installations informelles et 81% des personnes interrogées ont déclaré avoir besoin d’un abri.

La planification et la construction du centre d’accueil ont été précédées de vastes consultations aux niveaux national et local, y compris avec les communautés hôtes, afin que le centre réponde à leurs besoins et à leurs préoccupations spécifiques.

Plus de 3,4 millions de Vénézuéliens vivent à l’étranger, dont 2,7 millions ont quitté le pays depuis 2015. La Colombie est le pays le plus touché par cet exode, avec plus de 1,1 million de réfugiés et de migrants vénézuéliens sur son territoire. Le gouvernement a fait des efforts louables pour répondre à ces arrivées, via une généreuse politique d’ouverture des frontières, une série de mesures de régularisation du statut des arrivants et un accès facilité aux services essentiels. Les besoins humanitaires ont toutefois submergé la capacité d’accueil du pays et de nombreux Vénézuéliens courent des risques en matière de protection du fait du manque de documents, d’accès aux soins de santé, à la nourriture, à l’eau et à l’éducation, ce qui a forcé de nombreuses personnes vulnérables à vivre dans la rue et les expose à des abus et à l’exploitation.

Afin de compléter les efforts du gouvernement pour fournir une protection internationale et répondre aux besoins humanitaires croissants des personnes arrivant depuis le Venezuela, le HCR s’efforce de renforcer les réseaux d’abris, de fournir une aide juridique et de faciliter l’accès à la nourriture, à l’eau, à l’éducation et aux services de santé aux personnes dans le besoin.

A travers toute la région, le HCR travaille en faveur des réfugiés et des migrants en provenance du Venezuela, dont les besoins juridiques, humanitaires et en matière de protection continuent d’exiger un soutien international urgent. Le Plan régional 2019 d’aide aux réfugiés et aux migrants nécessite 738 millions de dollars pour répondre aux besoins de 2,2 millions de Vénézuéliens et de 500 000 personnes des communautés hôtes dans 16 pays.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :