Célébration de la Journée mondiale du réfugié en Belgique

©UNHCR/ Frederik Smets

À l’occasion de la Journée mondiale du réfugié (le 20 juin), le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a invité le grand public à la Place Flagey à Bruxelles pour un concert ainsi qu’une expérience immersive en solidarité avec les réfugiés.

Tout au long de la journée, les passants ont pu découvrir nos différents stands d’information leur offrant la possibilité de se mettre à la place d’un réfugié. La veille de la Journée mondiale du réfugié, le HCR, a publié son rapport statistique annuel sur les Tendances mondiales annonçant que le nombre de personnes déracinées à travers le monde est passé à plus de 70 millions fin 2018, un niveau jamais atteint. Environ 80% des réfugiés vivent dans des pays voisins à leur pays d’origine. La sensibilisation de l’opinion publique à la question des réfugiés et aux réalités de leur parcours de vie est un outil primordial dans ce contexte.

C’est pourquoi, nous avons mis en place une expérience immersive pour que ces chiffres prennent vie, le temps d’un instant. Après être entré à l’intérieur d’une tente HCR pour les réfugiés, les visiteurs ont eu l’occasion de s’immiscer dans la vie quotidienne des réfugiés par le visionnage de films en réalité virtuelle et une simulation d’enregistrement. A côté de la tente familiale du HCR, l’exposition de photos « My ID-entity » présentait des clichés de Cox’s Bazar au Bangladesh, le plus grand camp de réfugiés du monde. Dans lequel le HCR, avec le soutien de l’Union européenne, enregistre les réfugiés Rohingyas et leur fournit un soutien humanitaire. Les visiteurs ont également eu l’occasion de marcher ou courir sur les installations sportives mises en place afin de permettre au public de contribuer à atteindre l’objectif total des 2 milliards de kilomètres, le nombre de kilomètres parcouru chaque année par les réfugiés.

Immédiatement après l’évènement, le HCR a organisé un concert du groupe « Refugees for Refugees », composé de musiciens originaires d’Afghanistan, d’Irak, du Pakistan, de Syrie, du Tibet et de Belgique, unis par leur volonté de tisser des liens par leur musique.

Le concert était précédé d’un court témoignage de Wahid qui a fui l’Afghanistan pour la Belgique et qui contribue aujourd’hui à l’intégration des réfugiés en tant que médiateur interculturel pour Fedasil. Enfin, les spectateurs désireux de découvrir la cuisine syrienne étaient invités à l’entrée de la salle de concert Flagey à déguster le délicieux Makdous Fateha – un plat syrien savoureux – préparé sur place par Abdell Basset, chef réfugié syrien.

Retrouvez les photos de nos événements ici.