Mohamed Salah rejoint la fondation Vodafone et le HCR en qualité d’Ambassadeur du réseau « Instant Network Schools »

Le célèbre footballeur devient ambassadeur d’un programme scolaire qui vise à apporter une éducation de qualité à 500 000 étudiants des communautés hôtes et réfugiées d’ici 2025. 20 nouvelles écoles seront créées cette année dans le cadre du réseau « Instant Network Schools » qui se prépare à s’établir en Égypte pour la première fois.

Mo Salah (au centre) pose pour une photo après qu’il soit devenu le tout premier Ambassadeur des écoles du réseau « Instant Network Schools ». De gauche à droite, Nick Read, PDG du groupe Vodafone, Dominique Hyde, Directrice des relations extérieures du HCR, Andrew Dunnett, Directeur des SDG, entreprises et fondations durables du groupe Vodafone, et Alex Froment-Curtil, PDG de Vodafone Egypte. © HCR/Fondation Vodafone/Mike Dodd

Mohamed Salah devient ainsi le premier ambassadeur du réseau « Instant Network Schools » — un programme en ligne qui donne accès à une éducation de qualité aux élèves des communautés hôtes et réfugiées — au moment où le programme se prépare à intervenir pour la première fois en Égypte, son pays natal.

Le réseau « Instant Network Schools » a été créé en 2013 par la Fondation Vodafone et le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, pour donner accès à des contenus éducatifs en ligne et à l’internet aux jeunes des communautés hôtes et réfugiées ainsi qu’à leurs enseignants, et améliorer ainsi la qualité de l’éducation dans certaines des communautés les plus défavorisées d’Afrique.

À ce jour, 86 500 élèves et 1000 enseignants ont bénéficié de ce programme qui offre aux élèves réfugiés et aux enfants des communautés d’accueil l’accès à des programmes d’éducation de qualité, reconnus et pertinents. Ce Réseau compte actuellement 36 écoles réparties dans huit camps de réfugiés au Kenya, en Tanzanie, en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud.

La Fondation Vodafone et le HCR ont conjointement investi 26 millions d’euros dans l’expansion du programme, avec un objectif de 500 000 élèves des communautés hôtes et réfugiées et de 10 000 enseignants.

D’ici 2025, 255 nouvelles écoles seront ouvertes dans le cadre du Réseau, dont 20 prévues pour cette année.

Mohammed Salah visitera certaines des écoles appuyées par le programme et contribuera à sensibiliser l’opinion publique aux besoins ainsi qu’à la nécessité de donner une éducation de qualité aux enfants réfugiés et d’investir davantage dans les technologies de l’information qui fournissent un lien avec le monde extérieur et donnent aux étudiants une chance de donner forme à leur propre avenir.

« Je suis devenu partenaire de la Fondation Vodafone et du HCR pour combler le fossé entre les possibilités d’éducation offertes aux réfugiés et celles dont bénéficient les enfants vivant dans des communautés stables. Le réseau « Instant Network Schools » est une initiative importante que je suis fier de représenter, car elle transforme les possibilités d’apprentissage pour les jeunes de toute l’Afrique subsaharienne et, bientôt de l’Égypte, mon pays natal », a déclaré Mohamed Salah.

Les écoles du réseau « Instant Network Schools »

Dans les écoles du réseau « Instant Network Schools », les salles de classe deviennent des plateformes d’apprentissage en ligne, avec accès internet, électricité solaire renouvelable, le tout soutenu par un solide programme de formation des enseignants.

Le réseau « Instant Network Schools » repose sur la technologie fournie par Vodafone, la classe instantanée ou « école en boîte numérique » qui peut être installée en quelques minutes. Elle comprend :

  • 25 tablettes pour les élèves ;
  • 1 ordinateur portable pour l’enseignant ;
  • 1 projecteur ;
  • 1 haut-parleur ;
  • 1 connexion 4G et un routeur Wi-Fi pour la connexion internet ;
  • Un chargeur solaire intégré pour les tablettes et les ordinateurs ;
  • Les câbles ; et
  • Une bibliothèque de ressources éducatives en ligne.

Vodafone est le principal partenaire commercial du HCR pour l’éducation en ligne, contribuant ainsi à la concrétisation des ODD 4 (Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie) et 17 (Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement et le revitaliser).