Choisissez une langue pour cette section :

Choisissez une langue pour notre site mondial :

Sélectionnez le site d'un pays :
 
Concours artistique : Les jeunes avec les réfugiés

Concours artistique : Les jeunes avec les réfugiés

Nous devons rester chez nous pour empêcher la propagation du coronavirus. Mais qu’en est-il des millions de personnes qui ont dû fuir leurs foyers à cause de la guerre? Si tu as entre 12 et 25 ans, tu peux venir en aide aux réfugiés en créant un dessin ou une bande dessinée pour diffuser le message #Chacuncompte, y compris les réfugiés, dans la lutte contre le virus. Les meilleures créations feront l’objet d’une ANIMATION avant d’être partagées avec les 8 millions de sympathisants du HCR à travers le monde.

« Nous avons retrouvé un peu de liberté »

« Nous avons retrouvé un peu de liberté »

Au cours de l’année dernière, le HCR a encore augmenté son programme d’assistance en espèces et répond ainsi à un énorme besoin des réfugiés. Des millions de personnes retrouvent un peu d’indépendance, d’estime de soi et de résilience grâce à cette contribution mensuelle.

« Aussi longtemps que je vivrai, je prendrai soin de mon petit frère. »

« Aussi longtemps que je vivrai, je prendrai soin de mon petit frère. »

Les enfants qui doivent fuir la guerre, les violences ou les persécutions perdent parfois non pas un mais leurs deux parents pendant leur périple. Ils sont laissés seuls ou avec leur(s) frère(s) et sœur(s). C’est souvent l’aîné des enfants qui s’en occupe, comme Jainab, 14 ans, le fait pour son frère de 8 ans. Les aider et les protéger est essentiel.

Une réfugiée somalienne en Belgique

Une réfugiée somalienne en Belgique

Aisha a fui son pays de naissance et a demandé l’asile en Belgique. Après plus de trois ans, elle a été reconnue comme réfugiée, grâce à l’intervention du HCR et de son partenaire opérationnel, le Comité belge d’Aide aux Réfugiés (CBAR).

Contraint de fuir vers une meilleure vie

Contraint de fuir vers une meilleure vie

Mehmet travaille pour Fedasil (Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile), près de la Gare du Nord à Bruxelles. Il s’agit d’un réfugié kurde de Turquie qui a été forcé de fuir vers l’Europe de l’Ouest.