Le HCR intensifie l’aide urgente à Moria

Ceci est un résumé des déclarations du Représentant du HCR en Grèce Philippe Leclerc – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 15 septembre 2020 au Palais des Nations à Genève.

Mohammed Sadik Jalani, réfugié syrien, et ses enfants sont assis à côté de tentes installées par les autorités grecques et le HCR pour fournir un abri après que des incendies aient détruit le centre de réception et d’identification de Moria sur l’île de Lesbos, en Grèce. © HCR

Avec environ 11 000 demandeurs d’asile qui sont aujourd’hui sans abri sur l’île grecque de Lesbos après l’incendie du Centre de réception et d’identification (RIC) de Moria la semaine dernière, le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, renforce son soutien pour répondre aux besoins critiques et immédiats.

Les autorités grecques, qui détiennent la responsabilité globale de la gestion et de la coordination de la réponse humanitaire, ont maintenant identifié un emplacement à Lesbos, près de la ville de Mytilène, dans les environs de Kara Tepe, pour héberger temporairement les enfants, les hommes et les femmes les plus vulnérables qui se sont retrouvés sans abri lors d’une série d’incendies qui ont débuté mardi dernier.

A la demande du gouvernement et pour répondre aux besoins humanitaires urgents, le HCR aide à la mise en place de cette nouvelle installation temporaire sous tente pour accueillir les personnes les plus vulnérables. Le HCR fournit également un appui technique et partage son expertise concernant la mise en place et la planification du site.

La planification du site et les travaux sont actuellement en cours, y compris la pose de gravier. A ce jour, le HCR a fourni 600 tentes familiales, dans lesquelles 700 personnes étaient déjà hébergées hier soir. Nous avons également fourni des toilettes chimiques et des stations de lavage des mains et nous sommes prêts à fournir un appui supplémentaire en matière d’équipements pour la distribution d’eau, l’hygiène et l’assainissement.

Afin de prévenir et d’atténuer la propagation du Covid-19, les demandeurs d’asile sont soumis à un test rapide par les autorités sanitaires nationales, avant d’entrer dans la nouvelle installation.

Le HCR apporte également son appui aux autorités sanitaires nationales pour établir un dispensaire dans le nouveau site, conformément aux directives de l’OMS, en fournissant trois tentes et une tente-entrepôt pour servir de lieux d’isolement, qui sont déjà fonctionnels et où 20 personnes confirmées positives au Covid sont aujourd’hui en quarantaine.

Depuis la semaine dernière, l’armée grecque fournit de la nourriture et de l’eau aux demandeurs d’asile, y compris sur ce nouveau site. Pour appuyer ces efforts, le HCR a expédié à Lesbos plus de 6000 colis d’aliments secs. À la demande des autorités nationales et avec le soutien de la Commission européenne, le HCR a également fourni un complément d’aide d’urgence unique en espèces, d’une valeur de 50% du montant mensuel régulier, et ce pour couvrir les besoins urgents des personnes affectées.

En coopération avec nos partenaires, nous distribuons également des articles de première nécessité, notamment des couvertures, des sacs de couchage, des matelas, des jerrycans, des bâches en plastique et des articles d’hygiène pour couvrir les besoins essentiels de 12 000 personnes.

Les équipes du HCR et les partenaires humanitaires nationaux poursuivent également leurs efforts pour identifier et aider les demandeurs d’asile vulnérables, y compris les familles avec de jeunes enfants et les femmes seules, en les informant qu’ils peuvent désormais être hébergés dans le nouveau site temporaire. Une cinquantaine de femmes et de victimes de violence sexiste ont déjà été transférées dans un lieu d’hébergement sûr sur l’île.

Une fois que les demandeurs d’asile vulnérables sont progressivement transférés vers ce nouveau site, il est important d’entamer rapidement, pour ceux qui sont autorisés à partir, les procédures pour leur transfert sûr et ordonné vers le continent, dans un logement approprié.

Le soutien à l’installation temporaire est une mesure d’urgence visant à fournir un abri et une protection immédiats aux demandeurs d’asile qui, autrement, dorment dans la rue dans des abris de fortune ou en plein air, dans des champs, des bosquets et des parkings, et ce pour la septième nuit consécutive. Le HCR plaide également en faveur de solutions à long terme, avec la poursuite d’un appui européen et d’un partage des responsabilités.

Les centres d’accueil surpeuplés de Lesbos et d’autres îles de la mer Égée doivent être décongestionnés et leurs conditions améliorées.

La Commission européenne a annoncé qu’elle avancera au 23 septembre la publication de son nouveau « Pacte sur l’immigration et l’asile », en raison, notamment, des récents événements de Lesbos et de l’urgence qu’ils posent pour une réponse collective en Europe.

Le HCR considère le prochain « Pacte européen sur l’immigration et l’asile » comme un nouveau départ potentiel pour l’UE et ses Etats membres pour mieux protéger les réfugiés et assurer un « Régime d’asile européen commun » plus gérable, basé sur des procédures d’asile équitables et efficaces, la solidarité et le partage des responsabilités entre les Etats. Il est à espérer que cette occasion sera saisie.