DELETE Migration mixte dans les Amériques

Environ un demi-million de migrants, sans papiers, traverse la frontière méridionale du Mexique chaque année. La plupart d'entre eux sont des habitants d'Amérique centrale qui essaient d'atteindre les Etats Unis ou le Canada.

La vaste majorité de ces gens se déplacent pour des raisons économiques, mais des réfugiés et des demandeurs d'asile, fuyant la guerre ou les persécutions, se trouvent parmi eux. Leur proportion est faible, il est donc moins facile de les identifier.

Nombre de ceux qui tentent de traverser la frontière meurent ou finissent aux mains de bandes criminelles ou de trafiquants, les femmes étant particulièrement vulnérables aux abus sexuels ou forcées à se prostituer.

Afin d'assurer la surveillance à la frontière et d'identifier les demandeurs d'asile et les réfugiés, l'UNHCR a établi en 2003 un bureau à Tapachula au Mexique, près de la frontière avec le Guatemala. Depuis, quelque 600 personnes ont demandé l'asile dans cette ville. La plupart sont originaires d'Amérique centrale mais il y a aussi un nombre significatif de Colombiens, de Bangladais, d'Erythréens, d'Ethiopiens et de Somaliens.

Assurer une protection efficace des réfugiés pris dans des flux migratoires mixtes dans la mer des Caraïbes est un véritable défi. En termes numériques, les Dominicains, les Cubains et les Haïtiens dominent majoritairement les flux mixtes de migrants et de réfugiés se dirigeant vers le nord.