Participation des réfugiés aux décisions qui influencent leurs vies

Le HCR France annonce la publication d'un nouveau rapport et le lancement, avec ses partenaires, d'une académie pour la participation des réfugiés.

A Pessat-Villeneuve, un jeune afghan se porte volontaire pour coudre des masques pour tous les habitants de la commune

A Pessat-Villeneuve, un jeune afghan se porte volontaire pour coudre des masques pour tous les habitants de la commune  © Kate Thompson Gorry

Ce 8 octobre, le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, présente un nouveau rapport sur l’engagement bénévole des réfugiés et des demandeurs d’asile en France, à l’occasion de la rencontre nationale annuelle des acteurs de l’accueil et de l’intégration, l’Agora 2020. La Délégation interministérielle à l’intégration des réfugiés (Diair), le HCR et l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI) profitent de ce rendez-vous pour annoncer la création d’une académie pour la participation des personnes réfugiées en 2021.

Consolider les liens entre réfugiés, demandeurs d’asile et société d’accueil

En 2015, l’arrivée de nombreux réfugiés et migrants en Europe a suscité une forte mobilisation de la part de la société civile. Des réseaux solidaires – dont certains initiés par des réfugiés et des migrants - se sont rapidement organisés pour apporter une aide essentielle. La réactivité et l’engagement dont ils ont fait preuve ont contribué à en faire des acteurs incontournables de la réponse apportée à la situation des déplacés.

Aujourd’hui, ces réseaux continuent de jouer un rôle crucial pour l’intégration des réfugiés et la création de liens avec la société française, y compris lors de la pandémie de Covid19. C’est dans la continuité de ses efforts que le HCR s’est associé au programme des Volontaires des Nations unies (VNU) afin de mettre en œuvre un projet d’étude et d’expérimentation européen sur l’engagement bénévole des réfugiés et des demandeurs d’asile en Europe. Mené en 2019 et en 2020, ce projet a permis d’étudier leur degré de participation au sein de nombreuses structures associatives et bénévoles. Il a permis de mieux mesurer leur participation dans la construction des solutions.

Les conclusions de cette étude ont permis de dégager plusieurs recommandations afin de renforcer les échanges entre les différentes parties prenantes travaillant dans le secteur de l’accueil et de l’intégration des réfugiés. Parmi celles-ci figurent la nécessité d’informer au mieux sur les opportunités de bénévolat par l’intermédiaire des travailleurs sociaux et des témoignages de bénévoles réfugiés ; d’accompagner les personnes réfugiées et en demande d’asile dans la découverte du bénévolat ; de sensibiliser au concept et à la nécessité de la participation des réfugiés ; ainsi que de prendre en considération les besoins spécifiques des réfugiés et des demandeurs d’asile les plus vulnérables afin de garantir leur participation aux processus décisionnels. Plus largement, ces recommandations visent à accroitre et consolider les liens entre les réfugiés, les demandeurs d’asile et leur société d’accueil, en facilitant l’engagement bénévole des personnes réfugiées et en demande d’asile en France.

Une académie pour la participation des personnes réfugiées lancée en 2021

Dans le cadre de l’Agora organisée ce 8 octobre 2020, la Délégation interministérielle à l’intégration des réfugiés (Diair), le HCR et l’IFRI présentent la future académie pour la participation des personnes réfugiées. Celle-ci réunira des personnes qui sont ou ont été bénévoles dans une association, ont créé une association en France, ont été élues comme représentantes dans un centre d’accueil et d’hébergement ou ont accompagné des personnes réfugiées dans leurs démarches d’intégration en France, notamment administratives.

L’académie réunira une dizaine de personnes (en tenant compte des critères de diversité : genre, âge, origine, etc.) tous les mois pendant deux ans. La première année, le groupe se réunira et échangera avec des experts sur des thèmes comme la prise de parole en public, le montage de projets, les méthodes participatives, ou encore le fonctionnement institutionnel de l’accueil et de l’intégration en France et en Europe. À l’issue de cette première année, les membres de cette académie auront l’opportunité d’intégrer des instances d’organisations partenaires. Le premier appel à candidature, publié le 8 octobre, courra jusqu’au 15 novembre 2020. L’académie pour la participation des personnes réfugiées sera officiellement lancée en 2021.

Pour plus d’information

Céline Schmitt, Porte-parole du HCR en France, [email protected], +33 (0) 6 23 16 11 78.

Le rapport est disponible depuis le 8 octobre 2020 sur le site du HCR en France : https://www.unhcr.org/fr/5f7eff084