Fermer sites icon close
Search form

Recherchez un site de pays.

Profil du pays

Site web du pays

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés déplore l'aggravation de la crise humanitaire dans l'est de la République démocratique du Congo

Points de presse

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés déplore l'aggravation de la crise humanitaire dans l'est de la République démocratique du Congo

23 Février 2024 Egalement disponible ici :

GENÈVE – Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est très préoccupé par la crise humanitaire à laquelle sont confrontés les civils dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). L'intensification de la violence a de graves conséquences sur les civils innocents, qui sont des centaines de milliers à tenter de se mettre en sécurité hors des zones de conflit.

Depuis la résurgence des combats autour de la ville de Sake, dans la province du Nord-Kivu, le 7 février, 144 000 personnes ont été contraintes de fuir la périphérie de Goma. Elles tentent d'échapper aux bombardements aveugles qui ont touché des sites de déplacés et d'autres zones abritant des civils au cours des dernières semaines, et qui ont causé la mort de plus de 20 personnes et blessé plus de 60 autres.

Alors que le conflit autour de Sake fait rage, des groupes armés non étatiques ont lancé une effroyable série d'attaques ciblées contre des civils cette semaine dans la région de Beni, au Nord-Kivu, ainsi que dans le territoire d'Irumu, dans la province de l'Ituri. Les équipes de monitoring de protection du HCR ont reçu des témoignages faisant état de tueries, d'enlèvements et d'incendies de maisons. Le HCR condamne ces atrocités commises à l'encontre des civils et des populations déplacées et appelle de toute urgence à une cessation des hostilités afin de préserver la vie des civils.

La détresse des personnes nouvellement déplacées dans l'est de la RDC est aggravée par une situation humanitaire déjà préoccupante. Plus de 7 millions de personnes sont déplacées dans tout le pays, dont un demi-million de réfugiés. Ces personnes déracinées sont confrontées à des conditions de vie extrêmement difficiles en raison du manque d'abris et d’installations sanitaires adéquats. A cela vient s’ajouter un manque d’opportunités économiques.

Le HCR a obtenu des autorités locales l'extension de deux sites de déplacés à la périphérie de Goma et, avec d'autres agences humanitaires, prévoit de fournir 900 000 abris en 2024, soit près du double des 500 000 abris fournis l'année dernière.

Pour répondre à ces besoins et à de nombreux autres défis humanitaires en RDC, le Plan de réponse humanitaire pour 2024 a été lancé le 20 février, avec un appel de fonds de 2,6 milliards de dollars pour venir en aide à quelque 8,7 millions de personnes dans le besoin à travers le pays.

En outre, le HCR et ses partenaires ont publié le 22 février un Plan de réponse régional en faveur des réfugiés afin de fournir protection et assistance aux réfugiés congolais dans les pays voisins. Ce plan requiert 668 millions de dollars pour fournir une assistance à près d'un million de réfugiés ainsi qu'à un million de membres des communautés d'accueil, la majorité en Angola, au Burundi, en République du Congo, au Rwanda, en Ouganda, en République-Unie de Tanzanie et en Zambie.

Pour de plus amples informations, veuillez svp contacter :