Déclaration de M. Gerritt J. van Heuven Goedhart, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, à Vienne, le 14 juillet 1955

Genève - Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés, le Dr. G. J. Heuven Goedhart, qui se trouve actuellement en Autriche pour consultations avec le Gouvernement concernant la situation des réfugiés depuis la conclusion du Traité d'Etat, donnera cette après-midi une conférence de presse à Vienne pendant laquelle il fera, d'accord avec le Gouvernement autrichien, la déclaration suivante :

« Faisant suite à ma visite en Autriche et aux conversations que j'ai eues avec le Gouvernement autrichien, je voudrais donner mon opinion sur la situation des réfugiés dans ce pays telle qu'elle m'apparaît en ce moment. Le Gouvernement autrichien, désireux de coopérer avec les Nations Unies et, spécialement en ce que concerne toutes les affaires des réfugiés, avec moi-même, considérant l'urgence spéciale du problème et désireux de contribuer à la solution du problème des réfugiés, a ratifié la Convention relative au statut des réfugiés qui, en fait, est déjà appliquée en Autriche depuis janvier 1955. Le Gouvernement Fédéral m'a assuré qu'il continuerait à coopérer avec moi ainsi qu'avec mon représentant accrédité en Autriche en ce qui concerne toutes les affaires relatives aux réfugiés, et qu'il est résolu de respecter le droit d'asile des réfugiés, de leur offrir des possibilités d'emploi, de favoriser leur intégration dans l'économie autrichienne et de leur accorder le droit d'émigration ou de rapatriement, si tel était leur désir.

« En vue de la ferme intention du Gouvernement autrichien d'appliquer la Convention sans discrimination aucune envers les réfugiés tombant sous cette juridiction, je suis heureux d'exprimer ma satisfaction pour les efforts faits par le Gouvernement autrichien vis-à-vis du problème des réfugiés dans les domaines de leur protection et de leur assistance. »

La Convention de 1957 relative au statut des réfugiés, qui a été ratifiée par le Gouvernement autrichien le 20 novembre 1954, est entrée en vigueur dans ce pays le 30 janvier 1955. Cette Convention spécifie les droits des réfugiés et stipule le principe de la non-discrimination. Elle contient également des sauvegardes contre l'expulsion des réfugiés et établit des procédures pour la documentation et surtout pour la délivrance de documents de voyage. L'application de la Convention est placée sous la protection du Haut Commissaire.

Le Gouvernement autrichien qui, depuis dix ans, n'a cessé de défendre le droit d'asile des réfugiés, a donné également son adhésion au programme des solutions permanentes établi par le Haut Commissaire avec les fonds de l'UNREF (Fonds des Nations Unies pour les Réfugiés).

Le Gouvernement autrichien est membre du Comité Exécutif de l'UNREF.