La Côte d’Ivoire accueille depuis longtemps des réfugiés et des demandeurs d’asile et, malgré les tensions politiques passées, le pays a continué d’ouvrir ses frontières aux personnes qui viennent y chercher protection.

En Côte d’Ivoire, le travail du HCR est axé sur les activités humanitaires et le renforcement de la protection des réfugiés, des rapatriés et des apatrides.  

Outre l’appui au rapatriement volontaire, le travail du HCR met l’accent sur la protection des réfugiés vulnérables et la fourniture d’abris, de nourriture ou d’informations ; de même que sur la prévention de la violence sexuelle ou sexiste.

Le HCR, en partenariat avec le gouvernement de la Côte d’Ivoire, s’emploie à protéger les droits des personnes apatrides et à mettre fin à l’apatridie d’ici à 2024.

(Mis à jour en mars 2018)