En photos: Kristin Davis rend visite à des réfugiés au Rwanda

En décembre 2016, l’Ambassadrice de bonne volonté du HCR Kristin Davis s’est rendue au Rwanda pour rendre visite à des réfugiés originaires du Burundi et de la République démocratique du Congo. Vous trouverez ci-dessous des photos de ce voyage, accompagnées de certains récits des personnes que Kristin a rencontrées :

  • Kristin se joint au Représentant du HCR au Rwanda Saber Azam lors d'une conférence de presse dans le camp de réfugiés de Gihembe.
    Kristin se joint au Représentant du HCR au Rwanda Saber Azam lors d'une conférence de presse dans le camp de réfugiés de Gihembe.  © HCR/Jordi Matas
  • Kristin s'entretient avec Pelagie, une jeune réfugiée burundaise de 16 ans, dans le camp de réfugiés de Mahama. Elle est arrivée seule au camp : sa mère l'a abandonnée et son père est décédé pendant la guerre civile au Burundi. Elle était totalement vulnérable jusqu'à ce que le HCR la mette en relation avec trois autres jeunes filles et une famille d'accueil.
    Kristin s'entretient avec Pelagie, une jeune réfugiée burundaise de 16 ans, dans le camp de réfugiés de Mahama. Elle est arrivée seule au camp : sa mère l'a abandonnée et son père est décédé pendant la guerre civile au Burundi. Elle était totalement vulnérable jusqu'à ce que le HCR la mette en relation avec trois autres jeunes filles et une famille d'accueil.  © HCR/Jordi Matas
  • Kristin visite l'école Paysannat dans le camp de réfugiés de Mahama où plus de 20 000 enfants réfugiés burundais (à la date de cet article) sont accueillis à l'école grâce à l'aide du gouvernement rwandais et du HCR. Moyennant la construction de plus de 100 salles de cours dans l'école locale située près du camp, c'est aujourd'hui la plus grande école du pays. Grâce à la politique d'intégration du gouvernement, les enfants réfugiés fréquentent l'école aux côtés des enfants de la communauté d'accueil rwandaise.
    Kristin visite l'école Paysannat dans le camp de réfugiés de Mahama où plus de 20 000 enfants réfugiés burundais (à la date de cet article) sont accueillis à l'école grâce à l'aide du gouvernement rwandais et du HCR. Moyennant la construction de plus de 100 salles de cours dans l'école locale située près du camp, c'est aujourd'hui la plus grande école du pays. Grâce à la politique d'intégration du gouvernement, les enfants réfugiés fréquentent l'école aux côtés des enfants de la communauté d'accueil rwandaise.  © HCR/Jordi Matas
  • Kristin s'entretient avec Jeannine qui participe à un projet pour les femmes survivantes dans le camp de réfugiés de Mahama. Elle a raconté à Kristin qu'elle avait été violée et qu'elle avait ensuite donné naissance à un enfant handicapé. Depuis leur arrivée dans le camp, son mari ne voulait plus la soutenir ni le bébé et elle se sentait extrêmement seule. Elle a déclaré qu'elle voulait se jeter dans la rivière et qu'elle n'était pas en paix. Maintenant qu'elle est ici avec ce groupe, elle ne se sent plus seule et sait que ces autres femmes ont connu les mêmes expériences. Le HCR fournit un soutien, des conseils, des informations juridiques et oriente les personnes vers l'hôpital.
    Kristin s'entretient avec Jeannine qui participe à un projet pour les femmes survivantes dans le camp de réfugiés de Mahama. Elle a raconté à Kristin qu'elle avait été violée et qu'elle avait ensuite donné naissance à un enfant handicapé. Depuis leur arrivée dans le camp, son mari ne voulait plus la soutenir ni le bébé et elle se sentait extrêmement seule. Elle a déclaré qu'elle voulait se jeter dans la rivière et qu'elle n'était pas en paix. Maintenant qu'elle est ici avec ce groupe, elle ne se sent plus seule et sait que ces autres femmes ont connu les mêmes expériences. Le HCR fournit un soutien, des conseils, des informations juridiques et oriente les personnes vers l'hôpital.  © HCR/Jordi Matas
  • Kristin Davis accompagne Catherine, une réfugiée congolaise, pour comprendre sa vie quotidienne dans le camp de Gihembe. Catherine attendait la date de sa réinstallation aux Etats-Unis après 20 ans dans le camp. Elle a enfin été réinstallée en janvier 2017.
    Kristin Davis accompagne Catherine, une réfugiée congolaise, pour comprendre sa vie quotidienne dans le camp de Gihembe. Catherine attendait la date de sa réinstallation aux Etats-Unis après 20 ans dans le camp. Elle a enfin été réinstallée en janvier 2017.  © HCR/Jordi Matas
  • Kristin fait la connaissance d'Eny, un bébé de 5 mois. Béatrice, sa mère, a pris en charge quatre filles non accompagnées qui sont arrivées au camp de Mahama en provenance du Burundi en mai 2015.
    Kristin fait la connaissance d'Eny, un bébé de 5 mois. Béatrice, sa mère, a pris en charge quatre filles non accompagnées qui sont arrivées au camp de Mahama en provenance du Burundi en mai 2015.  © HCR/Jordi Matas
  • Kristin s'entretient avec Marie Thérèse dans le camp de réfugiés de Mahama. Marie Thérèse a 72 ans et elle vient de déménager vers un abri semi-permanent alors qu'elle vivait sous une tente. Elle a fui le Burundi après l'assassinat de son mari et le vol de tous ses biens. Elle a raconté à Kristin que le HCR lui avait rendu sa dignité et ses vêtements et qu'elle se sentait en sécurité après avoir été en déplacement pendant si longtemps.
    Kristin s'entretient avec Marie Thérèse dans le camp de réfugiés de Mahama. Marie Thérèse a 72 ans et elle vient de déménager vers un abri semi-permanent alors qu'elle vivait sous une tente. Elle a fui le Burundi après l'assassinat de son mari et le vol de tous ses biens. Elle a raconté à Kristin que le HCR lui avait rendu sa dignité et ses vêtements et qu'elle se sentait en sécurité après avoir été en déplacement pendant si longtemps.  © HCR/Jordi Matas
  • L'Ambassadrice de bonne volonté Kristin Davis rencontre des femmes qui participent à un projet pour les femmes survivantes au Rwanda
    L'Ambassadrice de bonne volonté Kristin Davis rencontre des femmes qui participent à un projet pour les femmes survivantes au Rwanda  © HCR/Paul Wu