Ameen Jubran dirigeant et co-fondateur de l'organisation caritative Jeel Albena
© HCR/Ahmed Haleem

Depuis sa création en 1954, la distinction Nansen du HCR pour les réfugiés est décernée chaque année à des personnes, des groupes et des organisations en récompense de leur dévouement exceptionnel en faveur de la protection des réfugiés, des déplacés ou des apatrides.


Nous avons l’honneur d'annoncer que le lauréat 2021 est l’ONG Jeel Albena Association for Humanitarian Development (JAAHD), une organisation humanitaire qui assure une aide d'urgence aux personnes déplacées dans le nord du Yémen.

Fondée par Ameen Jubran en 2017, l'organisation a construit 18 000 abris pour les personnes déplacées et leurs communautés d'accueil. Elle a également fourni des allocations d’aide en espèces à environ 60 000 personnes et en a aidé des milliers d'autres grâce à son centre de formation professionnelle et son programme de réhabilitation des écoles.

Ameen Jubran a lui-même été déplacé par le conflit au Yémen en 2015. Trois ans plus tard, il a frôlé la mort du fait des combats alors qu'il travaillait pour son organisation. Ameen Jubran et ses collègues sont toutefois restés sur le terrain malgré le conflit pour apporter une aide vitale aux personnes qui en ont le plus besoin.

Sa persévérance, son travail d’aide humanitaire et son engagement envers les personnes contraintes de fuir leur foyer font de l’ONG Jeel Albena un digne lauréat de la distinction Nansen du HCR pour les réfugiés.

Ameen Jubran recevra la distinction, au nom de son équipe, lors de la cérémonie de remise qui sera diffusée sur la chaîne YouTube du HCR le 4 octobre (18h30 CEST). Ne manquez pas cette cérémonie et les célèbres invités qui y participeront !

En savoir plus sur le parcours exceptionnel d’Ameen Jubran

Que se passe-t-il au Yémen ?

Le Yémen était déjà l'un des pays les plus pauvres du Moyen-Orient et les combats y ont aggravé les problèmes existants de pauvreté et d'insécurité. Du fait de l'escalade des violences, plus de 20 millions de personnes ont désormais besoin d'une aide humanitaire.

  • Plus de 20 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire.
  • Plus de 4 millions de personnes ont été contraintes de fuir leur foyer et vivent dans des abris insalubres.
  • Les Yéménites qui ont été contraints de fuir leur foyer sont quatre fois plus exposés au risque de famine que le reste de la population.

Le Yémen est confronté à une catastrophe humanitaire. Sans aide, les violences, les maladies traitables ou le manque de nourriture, d'eau et d'abri continueront de causer des pertes en vies humaines.

Vous pouvez apporter une aide directe aux Yéménites qui souffrent.

donnez maintenant

Faites connaissance avec les lauréats régionaux de la distinction Nansen 2021 du HCR pour les réfugiés

Nous avons l'honneur d'annoncer les lauréats régionaux 2021 de la distinction Nansen du HCR pour les réfugiés, chacun d'entre eux ayant été sélectionné parmi des centaines de nominés pour leur travail inlassable au bénéfice des réfugiés, des déplacés et des apatrides.

Co-lauréats régionaux pour l’Afrique : Roukiatou Maiga et Diambendi Madiega

Roukiatou Maiga est la présidente de l'association de femmes Djam Weli, basée au Burkina Faso. Elle défend ardemment les droits des personnes déplacées internes et a fait preuve d'une grande hospitalité et générosité envers les déplacés internes à Dori, dans la région du Sahel.

Diambendi Madiega est agriculteur et pratique la médecine traditionnelle à Kaya, au Burkina Faso. Il œuvre également à défendre les droits des personnes déplacées. Il a ouvert son cœur et son habitation dans la région du Centre-Nord.

En savoir plus sur leur travail inlassable

Lauréate régionale pour l’Asie : Dr Saleema Rehman

Le docteur Saleema Rehman est obstétricienne et gynécologue. Elle vit et travaille au Pakistan. Le Dr Rehman est une réfugiée qui a dû surmonter d'importantes difficultés pour obtenir le soutien de sa communauté et réaliser son rêve de devenir médecin.

Après des années de travail acharné et de plaidoyer pour obtenir des financements, le Dr Rehman a ouvert un cabinet privé à Attock, qui permet aux réfugiés et aux personnes démunies d'accéder à des soins médicaux abordables.

En savoir plus sur son incroyable parcours

Lauréat régional pour les Amériques : Santiago Avila

Après le meurtre de son jeune frère, Santiago Avila et sa famille ont dû fuir dans une autre région du Honduras en quête de sécurité. Depuis, Santiago s'est donné pour mission de sauver d'autres familles qui ont subi le même sort.  

Santiago Avila a choisi de retourner au Honduras pour lancer l’ONG Jóvenes Contra la Violencia qui travaille depuis 10 ans auprès des enfants et des jeunes qui risquent de rallier des gangs ou qui ont déjà fui les violences liées aux gangs.

En savoir plus sur l'histoire poignante de Santiago Avila

Lauréat régional pour l’Europe : Nikola Kovacevic

Nikola Kovacevic a déjà représenté près de 30% des demandeurs d'asile qui ont obtenu la protection internationale en Serbie. Depuis 2012, il est activement engagé dans la protection des droits humains et des réfugiés, ainsi que les cas individuels de demandeurs d'asile et de réfugiés. Son travail a contribué à des améliorations clés dans les procédures d'asile en Serbie qui ont augmenté le nombre de réfugiés bénéficiant de la protection internationale.

En savoir plus sur l'action de Nicola Kovacevic