Niger : un employé du bureau du HCR au Bénin va suivre le projet annoncé par le Niger concernant l'expulsion de nomades Mahamides

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 27 octobre 2006 au Palais des Nations à Genève.

Nous avons reçu plusieurs appels concernant le projet annoncé par le Niger d'expulser des milliers d'Arabes Mahamides nomades vers le Tchad. Nous ne disposons pas de bureau au Niger mais un employé de l'UNHCR de notre bureau régional au Bénin va se rendre au Niger pour en savoir plus sur ce projet. Il se rendra dans la région éloignée de Diffa située dans la partie est du Niger, où se trouvent environ 100 000 à 150 000 Arabes Mahamides, dont certains vivent dans la région depuis des décennies. La région de Diffa se trouve à 1 400 kilomètres de Niamey, la capitale du Niger, à la frontière est avec le Tchad. Cela prendra quelques jours pour arriver jusqu'à cette destination. Les Arabes Mahamides n'ont jamais auparavant été considérés comme une population relevant de la compétence de l'UNHCR. Nous recherchons des informations détaillées sur le projet annoncé par le gouvernement et sur cette population. Nous comprenons que les Arabes Mahamides disposent de grands troupeaux, incluant environ 100 000 chameaux, et mettent à rude épreuve les maigres ressources en eau et en pâture. L'UNHCR est en contact avec les autorités nigériennes et nous suivons la situation de près. Nous rechercherons si les actions proposées par le gouvernement entraîneraient des cas d'apatridie pour quiconque serait expulsé ; si certaines de ces personnes pourraient être considérées comme réfugiées ; et à quels conditions de vie et problèmes ils auraient à faire face s'ils sont expulsés au Tchad.