Libéria : l'opération de retour assisté par le HCR depuis la Sierra Leone atteint le cap des 100 000 rapatriés

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Jennifer Pagonis – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 05 juin 2007 au Palais des Nations à Genève.

Avec l'arrivée aujourd'hui d'un convoi de rapatriement depuis la Sierra Leone, le nombre de rapatriés, assistés au retour par l'UNHCR vers le Libéria, atteindra le seuil des 100 000. L'opération de rapatriement au Libéria est l'une des plus grandes opérations en Afrique depuis deux ans et demi et devrait prendre fin le 30 juin, une date qui marquera la fin des opérations de rapatriement en Afrique de l'Ouest. Nous attendons encore davantage de réfugiés libériens qui devraient rentrer avant la date limite. Le convoi transportant le 100 000e rapatrié et 258 personnes au total, franchira aujourd'hui le point de passage frontière de la rivière Bo, depuis la Sierra Leone vers le Libéria.

A ce jour, depuis le début de l'opération de rapatriement au Libéria en octobre 2004, plus de 150 000 réfugiés sont rentrés au Libéria. En plus des 100 000 rapatriés assistés par l'UNHCR, dont la moitié d'entre eux depuis la Guinée voisine, 50 000 autres réfugiés libériens sont rentrés ces dernières années par leurs propres moyens, encouragés par la restauration de la paix et la prise de fonctions du président et du gouvernement élus démocratiquement.

Au Libéria, l'UNHCR a participé au retour de quelque 314 000 personnes déplacées internes dans leurs régions d'origine. Ce programme s'est achevé avec succès en avril 2006. Les déplacés libériens vivaient dans des camps situés principalement autour de la capitale, Monrovia, durant le conflit libérien qui a duré plus de dix ans.

Pendant deux ans et demi, l'UNHCR a rapatrié les réfugiés par voies aérienne, maritime et routière depuis tous les pays voisins de la région. A leur arrivée, les réfugiés reçoivent une allocation de transport, de la nourriture et des articles domestiques. La réintégration et l'amélioration des conditions de vie des rapatriés constituent les priorités clés de l'UNHCR. Avec nos partenaires, nous avons remis en état des abris, des routes, des puits, des écoles et des cliniques. Nous avons également dispensé des programmes de formation professionnelle qui ont aussi aidé à garantir des emplois indispensables à la communauté. Après la fin du rapatriement organisé, nous préparons, avec les pays qui accueillent encore des milliers de réfugiés libériens, à la mise en place des programmes de long terme visant à permettre l'intégration locale. L'objectif final de ces programmes consiste à fermer avec succès le chapitre du déplacement en Afrique de l'Ouest.

Quelque 83 000 réfugiés libériens se trouvent toujours en Afrique de l'Ouest. Plus de 23 000 sont au Ghana, 22 000 en Côte d'Ivoire, 15 000 en Sierra Leone, 15 000 en Guinée, quelque 4 000 au Nigéria et le reste est dispersé dans d'autres pays de la région.