Le Chili et le Brésil accueillent des réfugiés palestiniens

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 11 septembre 2007 au Palais des Nations à Genève.

L'UNHCR se réjouit d'une décision du Gouvernement chilien d'accueillir 100 réfugiés palestiniens qui vivaient en Iraq et qui, ces dernières années, avaient été contraints de vivre dans des conditions misérables aux frontières de l'Iraq.

Au cours de ces dernières années, l'UNHCR avait demandé plusieurs fois qu'une solution humaine en faveur des réfugiés vivant aux frontières de l'Iraq avec la Syrie et la Jordanie. Avec cette offre généreuse, le Chili rejoint le Brésil qui a accepté en juillet la réinstallation de 117 réfugiés palestiniens. La réinstallation au Brésil va bientôt commencer. Trois groupes (comprenant chacun 40 personnes) vont quitter le camp de Ruwayshed en Jordanie entre la fin de septembre et la mi-octobre. Ils vont être réinstallés dans les Etats de Sao Paulo et de Rio Grande do Sul, dans les régions sud-est et méridionale du Brésil. Chaque Palestinien va recevoir un logement en location, du mobilier et une aide matérielle. Les profils professionnels sont actuellement analysés pour assurer des opportunités d'embauche à tous. Chacun aura l'opportunité de suivre des cours de portugais.

Les Palestiniens sont le premier groupe de réfugiés non originaires d'Amérique latine à bénéficier du « programme solidaire de réinstallation » dans le cadre du Plan d'action mexicain. Le Plan d'action a été signé par 20 pays d'Amérique latine en 2004. Il a jusqu'ici principalement bénéficié aux Colombiens.