Derniers développements sur les déplacés internes au nord-ouest du Pakistan

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Andrej Mahecic – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 18 décembre 2009 au Palais des Nations à Genève.

Alors que les opérations militaires s'intensifient dans la région d'Orakzai Agency située dans le nord-ouest du Pakistan, environ 40 000 personnes (y compris 2 400 familles) ont trouvé refuge, selon les autorités locales, dans le district voisin de Hangu dans la Province frontière du nord-ouest ces dernières semaines. Les personnes déplacées internes sont, pour la plupart, hébergées au sein de membres de la famille élargie ou chez des proches. D'autres sont accueillies par des familles de la communauté locale, comme c'est la coutume dans cette région du Pakistan.

Les autorités locales ont établi un camp à Muhammad Khoja dans le district de Hangu, à environ 20 kilomètres de la ville de Hangu en direction de la frontière avec la région d'Orakzai Agency. Ce camp a une capacité d'accueil de 300 familles et il a été établi pour les personnes qui n'ont nulle part ailleurs où aller. La ville de Hangu se situe à 112 kilomètres de la capitale provinciale de Peshawar. Environ 50 familles sont d'ores et déjà accueillies dans ce camp. Le HCR a fait parvenir 100 tentes tous temps pour renforcer le matériel fourni par le gouvernement dans le camp, ainsi que des kits familiaux contenant des articles de secours comme des matelas, des couvertures, des édredons, des batteries de cuisine et des jerrycans. Notre partenaire local, l'ONG Pak-CDP (Pakistan - Community Develpoment Programme) est sur place pour aider à améliorer les infrastructures du camp et il aide par ailleurs le gouvernement à l'évaluation d'autres sites afin d'y établir de nouveaux camps pour héberger 1 500 familles supplémentaires.

La difficile situation sécuritaire dans le district de Hangu entrave notre accès au site. Toutefois le HCR travaille via des partenaires locaux pour fournir une assistance. Nous envoyons 300 tentes supplémentaires pour renforcer le matériel dans le camp et l'enregistrement des personnes déplacées devrait commencer dimanche. Il sera mené par le Service provincial pour l'aide sociale et financé par le HCR. La distribution d'articles de secours pour les personnes hébergées par des communautés d'accueil débutera sous peu.

Selon certaines sources, des personnes déplacées de la région d'Orakzai Agency ont également fui vers le district de Kohat, toutefois nous n'avons aucune confirmation concernant le nombre de ces personnes. Le Service provincial pour l'aide sociale commence à enregistrer ce jour des personnes déplacées au centre d'enregistrement de Jerma dans la ville de Kohat, et nous attendons une confirmation sur le nombre de personnes déplacées en début de semaine dernière. Demain nous débuterons la distribution de kits familiaux d'articles de secours comme des couvertures, des matelas et des jerrycans au bénéfice des personnes enregistrées à Kohat. Le HCR coordonne ses activités avec le Bureau du coordonnateur du district, l'Autorité provinciale pour la gestion des catastrophes ainsi que d'autres agences humanitaires comme l'UNICEF, le PAM et le CICR. Les autorités locales estime que près de 10 000 familles (soit 150 000 personnes) pourraient être déplacées si le conflit continue dans la région d'Orakzai Agency des zones tribales sous administration fédérale (FATA).

Plus au sud, dans les districts de Dera Ismail Khan et Tank dans la Province frontière du Nord-Ouest, plus de 280 000 personnes (soit plus de 38 500 familles) restent déplacées depuis la précédente opération militaire menée dans le Sud-Waziristan. Ces personnes vivent toujours dans des chambres louées ou au sein de familles d'accueil. Le HCR distribue des tentes au familles qui ont été enregistrées et vérifiées par l'Autorité pakistanaise des bases de données et de l'enregistrement (Pakistan's National Database and Registration Authority, NADRA). Plus de 32 000 tentes ont déjà été distribuées pour aider à soulager les conditions de surpeuplement au sein des familles d'accueil, ainsi que près de 53 000 kits d'articles de secours comme des couvertures, des matelas, des édredons et des jerrycans.