Extension du programme d'assistance et de soins médicaux pour les réfugiés en Egypte

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 11 février 2011 au Palais des Nations à Genève.

Hier, le partenaire du HCR, Caritas, a commencé à allouer une aide financière et à assurer des soins médicaux aux réfugiés vivant au Caire et qui sont particulièrement vulnérables actuellement. Le bureau de Caritas est situé près de la place Tahrir alors une autre ONG, Refuge Egypt, a mis à disposition ses locaux qui sont plus faciles d'accès.

Durant cette période de fermeture de tous les bureaux des Nations Unies pour des raisons de sécurité, un grand nombre de nos employés continuent de travailler depuis leur domicile. Le HCR a établi une hotline pour les réfugiés, qui est régulièrement utilisée. Les numéros circulent grâce aux réseaux sociaux ainsi que les réseaux communautaires et les ONG. Nous avons rencontré des partenaires ONG pour coordonner la reprise de nos programmes de protection et d'assistance dès cette semaine. Nous sommes aussi régulièrement en contact avec 16 représentants de réfugiés et leurs communautés pour trouver des moyens de porter assistance aux réfugiés qui sont confrontés à des problèmes.

Nous avons reçu un grand nombre d'appels depuis l'ouverture de notre hotline à la fin janvier. Par exemple, nous avons été appelés par une réfugiée handicapée somalienne qui avait fui vers l'aéroport. En collaboration avec des représentants communautaires, nous avons organisé sa prise en charge par une famille somalienne. Nous avons également reçu de nombreux témoignages de la part de réfugiés sur la gentillesse de leurs voisins égyptiens. Plusieurs familles vivent chez leurs voisins égyptiens après le pillage de leur logement.

Nous communiquons avec les réfugiés via des ONG partenaires, des représentants de réfugiés, notre hotline, des dirigeants communautaires et des travailleurs sociaux. Cette communication inclut l'information sur les lieux où ils peuvent recevoir des soins médicaux et sur les modalités à suivre en cas d'urgence.