Surpopulation dans les abris à Alep alors que des milliers de personnes fuient les combats

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 02 décembre 2016 au Palais des Nations à Genève.

Des femmes et des enfants syriens récemment déplacés depuis l'est d'Alep ont trouvé refuge dans la zone industrielle Al-Mahalij, située non loin.   © HCR

En Syrie, à Alep, le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, demeure extrêmement préoccupée par la population civile. Alors que des milliers de personnes fuient l’est de la ville, nous nous concentrons désormais sur les besoins urgents et croissants en matière d’abris.

Beaucoup parmi les personnes ayant fui les quartiers d’Alep-Est ont trouvé abri dans des bâtiments inachevés ou partiellement détruits. Les conditions insalubres et le surpeuplement sont déjà des défis dans une ville encombrée avec peu d'espaces ouverts.

Nous fournissons des tentes, des kits d'abris et des kits d'étanchéité pour répondre aux besoins les plus urgents et améliorer les conditions de vie. Nous travaillons également avec des partenaires pour réhabiliter rapidement les bâtiments alors que les températures chutent.

Le HCR et ses partenaires fournissent de la nourriture, de l'eau, des soins médicaux et des vêtements d'hiver et d'autres articles de secours. Nous disposons de stocks d'urgence d'articles non alimentaires, dont des couvertures et des tentes, pour 45 000 personnes dans l'ouest d'Alep. Ceux-ci peuvent être réapprovisionnés dans un délai très court.

Quelque 30 000 personnes auraient fui ces tout derniers jours. Actuellement quelque 400 000 personnes sont déplacées dans l'ouest d'Alep.

A Jibrine, une zone industrielle, les récents arrivants ont rejoint quelque 55 000 personnes qui avaient déjà fui les combats ces derniers mois. La zone a désormais atteint sa pleine capacité. Selon une évaluation interinstitutions menée par l'ONU à Jibrine, 60 à 70% des arrivants récents étaient des femmes et des enfants. Avec des partenaires du HCR, une réhabilitation de bâtiments à grande échelle vient de s’achever à Jibrine. D'autres travaux visant à renforcer la capacité d'accueil seront réalisés lorsque les bâtiments seront déclarés sûrs.

Les immeubles situés dans les ensembles résidentiels 1070 et Rayiada dans le sud-ouest d'Alep sont lourdement endommagés. C’est une zone sous contrôle gouvernemental, qui comprend des ensembles résidentiels inachevés où les personnes déplacées avaient trouvé abri jusqu'en août 2016. Le HCR avait déjà amélioré plus de 5000 abris dans le quartier 1070. Certains sont désormais menacés d'effondrement et des travaux de réhabilitation sont en cours.

Des équipes supplémentaires d’employés du HCR en charge de la protection et des abris sont arrivées jeudi à l'ouest d'Alep dans le cadre d'une mission des Nations Unies. Elles fourniront une évaluation détaillée des besoins des personnes récemment déplacées. Nous assurons déjà des conseils psychologiques ainsi qu’une aide juridique et en matière de protection ou de violence sexuelle, d'éducation et d'autres services de protection dans 15 centres communautaires dans la région et à proximité.

Les déplacements se poursuivent également à l'est d'Alep. Beaucoup parmi les déplacés ont été forcés de se déplacer plusieurs fois, selon une enquête menée récemment par le HCR et des ONG partenaires.

Depuis septembre, le HCR est venu en aide à 838 092 personnes en Syrie, dont Alep, avec des articles d'hiver, y compris des couvertures thermiques, des sacs de couchage, des draps en plastique et des vêtements.

Nous sommes toutefois dans l’incapacité d'atteindre des milliers de personnes sans nourriture, ni eau ni abri dans l'est d'Alep alors que les températures tombent et les combats se multiplient. Avec ses partenaires des Nations Unies, le HCR continue de réclamer la fin des hostilités pour permettre un passage sûr et une assistance humanitaire.

Les distributions à Mossoul s'accélèrent alors que le déplacement augmente et que les températures chutent

En Iraq, le HCR a fourni, cette semaine, des milliers de kits supplémentaires dans les villes et villages nouvellement repris à l'est de Mossoul.

Environ 3500 kits contenant chacun deux couvertures et deux duvets ont été distribués à Gogachly; 4745 ont été distribués à Nimrud et dans les villages voisins. Près de 3500 kits supplémentaires seront livrés aux familles de la région dans les prochains jours. Dans le camp de Qaymawa qui est géré par le HCR et qui accueille plus de 4611 personnes, des fauteuils roulants ont été distribués. Par ailleurs, des installations d'eau, d'assainissement et d'hygiène adaptées aux besoins de 10 800 personnes ont été établies. Le camp manque encore d'électricité et d'eau chaude. Des stocks supplémentaires de vêtements d'hiver et de fuel pour le chauffage sont nécessaires.

A ce jour, 77 000 Iraquiens ont été déplacés par les récents combats à Mossoul. Quelque 3321 réfugiés iraquiens sont arrivés au camp d'Al Hol en Syrie depuis le 17 octobre. Le camp accueille actuellement près de 9200 personnes, y compris des déplacés syriens.

 

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter: