Le HCR vivement préoccupé par l'escalade du conflit à Hodeida au Yémen

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Shabia Mantoo – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 09 novembre 2018 au Palais des Nations à Genève.

Des déplacées yéménites, une mère et sa fille, sont assises dans un abri de fortune à Hodeïda, au Yémen. Mai 2017.

Des déplacées yéménites, une mère et sa fille, sont assises dans un abri de fortune à Hodeïda, au Yémen. Mai 2017.   © HCR/Shabia Mantoo

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est vivement préoccupé par l'intensification récente du conflit dans le gouvernorat de Hodeïda au Yémen ainsi que par son impact sur la population civile et les opérations humanitaires.

Le conflit s'est considérablement aggravé autour de la ville de Hodeïda et dans les zones est et sud du gouvernorat. Des affrontements violents, des frappes aériennes et des bombardements ont fait des dizaines de victimes civiles. Durant le seul mois d’octobre, 94 civils ont été tués et 95 autres ont été blessés dans le gouvernorat de Hodeïda. Les infrastructures civiles, y compris des établissements de santé et des maisons, sont également endommagées.

Témoignant de la gravité de la situation, environ 445 000 personnes du gouvernorat de Hodeïda ont été contraintes de fuir depuis juin, selon les statistiques de l'ONU.

Le nombre des personnes restées à Hodeïda est difficile à évaluer. Le HCR craint que ceux ayant besoin de fuir pour leur sécurité ne puissent le faire, car ils sont piégées par les opérations militaires qui confinent de plus en plus les populations et bloquent les voies de sortie. 

Les combats ont également entraîné la fermeture de ‘Kilo 16’, la route principale à l'intérieur des terres vers la capitale, Sanaa. Le blocage de ce lien vital est un frein pour les opérations d'aide et le commerce, dans le gouvernorat et les régions environnantes.

Le HCR est également particulièrement préoccupé par le fait que les combats bloquent l'accès à nos articles de secours à Hodeïda. Un entrepôt du HCR, où sont stockés des abris d'urgence et des articles de première nécessité pour les Yéménites déplacés et affectés par le conflit, a été fermé non loin d’une ligne de front active, alors même qu’augmentent les besoins en articles de ce type.

Le HCR lance un appel urgent aux parties au conflit afin qu'elles protègent les civils et le personnel humanitaire et qu'elles sécurisent les articles de première nécessité stockés à Hodeïda.

Le HCR exhorte toutes les parties au conflit à permettre et faciliter le passage rapide et sans entrave de l'aide humanitaire à l’attention des civils dans le besoin et à assurer la protection des infrastructures humanitaires, conformément au droit international humanitaire.

Le HCR réitère son appel en faveur d'une cessation urgente des hostilités au Yémen. Près de quatre années de conflit ont débouché sur la pire crise humanitaire au monde - avec 22 millions de personnes, soit 75 % de l'ensemble de la population du pays, qui ont maintenant besoin d'assistance ou de protection. Deux millions de Yéménites sont également déplacés internes à travers tout le pays.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :