Craintes pour des Vénézuéliens disparus lors du naufrage d'une embarcation dans la mer des Caraïbes

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Babar Baloch – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 26 avril 2019 au Palais des Nations à Genève.

Vue du Venezuela et des îles Bocas à l'Ouest, depuis un bateau traversant le Golfe de Paria au large de la côte nord-ouest de la Trinité.

Vue du Venezuela et des îles Bocas à l'Ouest, depuis un bateau traversant le Golfe de Paria au large de la côte nord-ouest de la Trinité.   © Joshua Surtees

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est vivement préoccupé par le sort d'au moins 21 Vénézuéliens portés disparus après le naufrage de leur embarcation cette semaine après avoir quitté le Venezuela en direction de Trinité-et-Tobago.

Cet incident tragique met en lumière les risques extrêmes des voyages en mer et d’autres mouvements transfrontaliers clandestins qui sont entrepris par les réfugiés et les migrants. Il souligne également le désespoir des personnes contraintes de fuir leur foyer et les difficultés extraordinaires auxquelles elles ont été confrontées durant leur voyage.

Selon les garde-côtes de Trinité-et-Tobago, un bateau appelé « Jhonnaly Jose » transportant au moins 25 personnes depuis la ville vénézuélienne de Güiria vers Trinité-et-Tobago a chaviré à l’aube, le mercredi 24 avril.

Selon les garde-côtes de Trinité-et-Tobago, quatre personnes avaient été secourues dans le cadre d'une opération conjointe de recherche et de sauvetage avec leurs homologues vénézuéliens bien que, selon d'autres informations, neuf personnes au total ont été secourues. Au moins 21 personnes, dont des femmes et des enfants, sont toujours portées disparues et les opérations de recherche et sauvetage se poursuivent.

Plus de trois millions de réfugiés et de migrants vénézuéliens ont quitté leur pays depuis 2015, principalement vers les pays voisins, y compris les îles du sud des Caraïbes.

 

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :