Des milliers d'Éthiopiens ont rejoint l'État du Nil Bleu au Soudan en quête d'asile

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Babar Baloch – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 23 février 2021 au Palais des Nations à Genève.

Plusieurs milliers de personnes ayant fui l'escalade de la violence dans la région de Benishangul Gumuz en Ethiopie ont rejoint l'État soudanais du Nil Bleu en quête de refuge, au cours du mois dernier.

La tension est forte dans la zone de Metekel depuis 2019 et plusieurs attaques intercommunautaires ont déjà été signalées dans la région. La situation s'est rapidement dégradée au cours des trois derniers mois. Le gouvernement fédéral éthiopien a déclaré l'état d'urgence dans cette région le 21 janvier 2021.

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, travaille en étroite collaboration avec les autorités soudanaises et ses partenaires pour évaluer la situation et répondre aux besoins humanitaires des nouveaux arrivants, dont beaucoup se trouvent dans des endroits difficiles d'accès le long de la frontière.

Benishangul Gumuz se trouve dans l'ouest de l'Éthiopie. La situation de déplacement actuelle n'est pas directement liée au conflit dans la région du Tigré, au nord du pays, qui a déjà forcé plus de 61 000 personnes à chercher refuge au Soudan ces derniers mois.

Parmi les 7000 personnes qui seraient déjà arrivées dans l'État du Nil Bleu, près de 3000 ont été enregistrées. Ce nombre devrait augmenter au fur et à mesure que le travail de vérification se poursuit dans tous les lieux où se trouvent des réfugiés.

Au cours des dernières semaines, le HCR et ses partenaires ont déjà fourni une aide humanitaire à près de 1000 réfugiés à Yabatcher, à la frontière entre le Soudan et l'Éthiopie. Les réfugiés ont reçu de la nourriture, un accès aux soins de santé, à l'eau et aux installations sanitaires, ainsi qu’à des articles de secours.

La majorité de ces demandeurs d'asile vivent au sein de la communauté d'accueil soudanaise qui héberge les personnes en quête de sécurité au fur et à mesure des arrivées. Le HCR et ses partenaires continueront à intensifier leur action pour soutenir le gouvernement dans ses efforts de réponse.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :