A l'est de l'Ukraine, le HCR accélère son assistance après un regain des combats

Des civils déplacés s'entretiennent avec le personnel du HCR à Luhanske, un village situé sur la ligne de front dans l'est de l'Ukraine.   © HCR / Evgeny Maloletka

Le HCR, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, renforce ses efforts d’assistance humanitaire pour venir en aide aux civils affectés par le regain récent des combats et les rigueurs de l'hiver dans l’est de l’Ukraine.

La violence des affrontements des deux dernières semaines a fait des victimes parmi les civils et endommagé des maisons et des écoles dans la ville d’Avdiivka qui est sous contrôle gouvernemental. Après un ralentissement des hostilités pendant le week-end, 20 nouvelles familles ont perdu leur foyer dans les bombardements qui ont eu lieu dans la nuit de lundi. Au total, les bombardements et les combats dans Avdiivka ont détruit quelque 150 maisons et 30 appartements depuis la semaine dernière.

Jeudi dernier, dans le cadre des efforts d’aide des autorités ukrainiennes, le HCR a livré 40 tonnes de matériel pour la construction d’abris et d'articles de première nécessité à 2 000 habitants de la ville. Ceux-ci comprenaient des couvertures, des ensembles de literie et des serviettes, des jerrycans, des seaux et des vêtements d'hiver.

Si l'approvisionnement électrique, l'eau et le chauffage ont été rétablis dans la plus grande partie d'Avdiivka, ceux qui vivent à proximité de la ligne de contact ne sont toujours pas desservis.

Quelque 300 personnes, dont 135 enfants, ont été évacuées d'Avdiivka de leur plein gré la semaine dernière. La poursuite des combats et les dégâts sur des infrastructures essentielles pourraient toutefois provoquer une nouvelle vague de déplacements parmi les 800 000 habitants qui vivent encore dans la zone de conflit.

Selon l'une de nos organisations partenaires, quelque 46 enfants non accompagnés sont arrivés dans la ville voisine de Slovyansk, certains d'entre eux sans aucun papier. Le HCR coopère avec les autorités locales et ses partenaires pour leur fournir une aide juridique et des articles d'aide d'urgence, tels que des couvertures, des ensembles de literie et des vestes d'hiver.

Nous saluons le rôle plus actif que le gouvernement ukrainien commence à jouer pour coordonner l'assistance humanitaire, tant au niveau de la province qu'au niveau central.

Les combats ont également un impact sérieux sur les civils qui vivent à Mariupol et ses environs, dans le sud-est de l'Ukraine. Pendant le week-end, la ville de Mariupol qui compte un demi-million d'habitants est restée sans électricité pendant plusieurs heures, alors que 70 maisons étaient endommagées dans des villages voisins.

La reprise des combats touche également des zones qui ne sont pas sous le contrôle du gouvernement. Les populations qui vivent sur la ligne de contact à proximité de Donetsk sont particulièrement touchées, puisque plus de 20 villages sont encore sans électricité alors que les températures devraient chuter en dessous de moins 20°C cette semaine.

Selon les autorités de fait de la région de Donetsk, quelque 500 personnes ont été déplacées depuis la reprise des combats fin janvier, et la majorité d'entre elles sont hébergées dans des centres d'accueil collectifs.

Le HCR a distribué des bâches en plastique et des articles de première nécessité aux personnes les plus vulnérables et à celles qui sont logées dans les centres d'accueil collectif de Donetsk. Quelque 2 000 familles vulnérables ont également reçu du charbon dans le cadre du programme pour l’équipement contre les conditions hivernales, dans les zones qui ne sont pas sous le contrôle du gouvernement.

 

Pour de plus amples informations :