Koweït : Le HCR signe un accord historique sur l'aide aux réfugiés syriens

Avant la conférence clé de Bruxelles, la Haut Commissaire adjointe du HCR, Kelly T. Clements, consacre sa visite à l'aide aux réfugiés syriens dans le nord de l'Iraq.

Des réfugiées syriennes collectent de l'eau potable au camp de Kawergosk dans la région du Kurdistan d'Iraq. Le conflit en Syrie vient d'entrer dans sa septième année. Photo d'archives, mars 2014.   © HCR / Brian Sokol

Kuwait City/Genève : Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, et le Fonds koweïtien pour le développement économique des pays arabes (KFAED) ont signé ce jour un accord d'une valeur de 10 millions de dollars destinés à améliorer les conditions de vie des réfugiés syriens dans le nord de l'Iraq.

Cette toute première contribution du KFAED au HCR permettra d'améliorer notablement les conditions de vie — eau potable, soins de santé, installations d’assainissement et logement — dans cinq camps abritant 97 000 réfugiés syriens à Dahuk et Erbil, au nord de l'Iraq.

L'accord a été signé lors d'une cérémonie à laquelle ont participé Mme Kelly T. Clements, Haut Commissaire adjointe pour les réfugiés, et Abdulwahab A. Al-Bader, Directeur général du Fonds koweïtien pour le développement économique des pays arabes.

« La généreuse contribution du Fonds koweïtien pour le développement économique des pays arabes est plus que bienvenue et arrive à point nommé étant donné que l'on compte aujourd'hui plus de 5 millions de réfugiés syriens dans la région, » a déclaré Kelly T. Clements.

« Dans le nord de l'Iraq, de nombreuses familles syriennes sont déplacées depuis très longtemps et vivent dans une grande précarité. Ils ont besoin de notre solidarité et de notre soutien, aujourd'hui plus que jamais dans le passé, » a-t-elle ajouté.

La contribution du KFAED illustre les efforts du Koweït, un pionnier de l'aide humanitaire qui affiche un réel engagement en faveur d’un avenir meilleur pour les réfugiés, a encore déclaré la Haut Commissaire adjointe.

L’Iraq accueille actuellement plus de 230 000 réfugiés syriens, pour la plupart dans le nord du pays à Erbil, Dahuk et Souleimaniye. Plus de 90 000 d’entre eux, soit près de 40 pour cent, vivent dans des camps, notamment à Domiz 1, le plus vaste camp de réfugiés d'Iraq, ainsi qu'aux camps de Domiz 2, Basirma, Darashakran et Qushtapa, auxquels les fonds seront acheminés.

La mission de deux jours de la Haut Commissaire adjointe au Koweït fait suite à la visite du Haut Commissaire dans le pays l'an dernier et précède de quelques jours la Conférence de Bruxelles qui se tiendra les 4 et 5 avril 2007 sur le thème Aide à apporter pour l'avenir de la Syrie et des pays de la région. Cette conférence qui se tiendra au niveau ministériel a pour objet d'examiner le respect des engagements pris l'an dernier au profit de la Syrie et de définir la réponse à apporter à la question des réfugiés.

Le Koweït a déjà accueilli trois conférences internationales d'annonces de contributions humanitaires et neuf réunions de donateurs de haut niveau visant à appuyer l'action humanitaire internationale face à la crise en Syrie.

Le Koweït a également co-organisé la conférence 2016 d'aide à la Syrie et aux pays de la région durant laquelle il s'est engagé à verser 300 millions de dollars pour appuyer l'action humanitaire en Syrie durant les trois prochaines années.

En 2016, le Koweït avait fourni au total 360 millions de dollars au HCR pour la crise syrienne et pour l’Iraq. En 2015, le Koweït était le premier donateur par habitant et le sixième donateur international du HCR sur la base du volume de ses contributions.

 

Contacts médias :