Rwanda : Le HCR appelle au calme et à la retenue après les manifestations dans les camps de réfugiés

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, appelle au calme et à la retenue après avoir reçu des informations inquiétantes faisant état d'une violente manifestation dans le camp de réfugiés de Kiziba au Rwanda.

Les camps de réfugiés de Kiziba au Rwanda sont situés dans le district de Karongi, à l'ouest du Rwanda. Plus de 17 000 réfugiés originaires de la République démocratique du Congo (RDC) y sont accueillis, dont 77 % sont des femmes et des enfants.

Des manifestants réfugiés auraient fait part de leur colère, suite à la réduction de l'aide alimentaire.

Les opérations d’aide humanitaire au Rwanda sont confrontées à une importante pénurie de fonds, ce qui a obligé le Programme alimentaire mondial (PAM) à réduire les rations alimentaires de 10 % en novembre 2017 et de 25 % en janvier 2018.

« La protection et la sécurité des réfugiés demeurent notre priorité absolue », a déclaré Ahmed Baba Fall, Représentant du HCR au Rwanda.

Le HCR exhorte les réfugiés à respecter la législation locale et à exprimer leurs doléances par le dialogue, tout en appelant les autorités à gérer cette situation avec calme et retenue.

Certains réfugiés ont également fait part de leur désir de retourner en RDC, dans un geste désespéré.

« Les réfugiés ont le droit de retourner dans leur pays quand ils le souhaitent. Nous les exhortons toutefois à prendre une décision éclairée et à ne pas écouter les fausses informations ou les rumeurs », a ajouté le Représentant du HCR au Rwanda.

Le HCR plaide auprès des donateurs pour combler les lacunes du financement humanitaire et répondre aux besoins urgents des réfugiés. A ce jour, l'appel de fonds pour 2018 lancé par le HCR et d’un montant de 98,8 millions de dollars pour l’aide aux réfugiés au Rwanda n'est financé qu'à hauteur de 2%.

Le PAM met en garde contre d'éventuelles réductions de rations encore plus importantes, si les besoins mensuels s’élevant à 2,5 millions de dollars ne sont pas financés. La réduction prolongée des rations menace la sécurité alimentaire et les besoins nutritionnels des réfugiés, qui dépendent de l'aide.

Le Rwanda accueille plus de 173 000 réfugiés dans six camps, dont Kiziba où certains, parmi les réfugiés congolais, vivent depuis plus de 20 ans.

 

Pour de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez svp contacter :