Pourparlers sur la Syrie à Sotchi : le HCR rappelle que les retours répondent aux normes internationales

Un employé du HCR évalue les besoins des familles déplacées depuis Afrine à Zyarah, en Syrie. Avril 2018.   © UNHCR/ Hameed Maarouf

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, participant à la réunion d'Astana sur la Syrie à Sotchi, Fédération de Russie, a pu aujourd'hui faire part de son point de vue sur le rapatriement librement consenti. 

Le HCR a souligné son ferme engagement envers les réfugiés syriens et les personnes déplacées à l'intérieur du pays pour les aider à exercer leur droit au retour librement consenti, dans la sécurité et la dignité, ainsi qu’à participer activement au rétablissement de la paix dans leur pays.

Durant cette conférence de deux jours, la délégation du HCR a mis en avant le savoir-faire et l’expérience de l'organisation, résultant de plus de 60 ans d'engagement opérationnel mondial dans la réponse aux crises massives de réfugiés. Trouver des solutions durables au sort des réfugiés fait partie intégrante du travail du HCR, y compris par le retour librement consenti des personnes contraintes de fuir leur foyer. Veiller à la conformité des retours selon les normes internationales convenues relève d’une responsabilité collective.

Le HCR suit de près l'évolution de la situation sur le terrain en Syrie et fait son possible pour aider les réfugiés qui souhaitent rentrer chez eux. Pour que les retours soient véritablement durables, ils doivent être volontaires, sûrs, dignes et organisés de façon à contribuer au rétablissement durable de la paix et de la stabilité.