Commentaire du HCR sur la réactivation par les États-Unis d'une politique qui met en danger les demandeurs d'asile

Cette déclaration est attribuable à Matthew Reynolds, Représentant du HCR pour les États-Unis et les Caraïbes.

Des demandeurs d'asile dans un camp informel à Matamoros, au Mexique, en février 2021.

Des demandeurs d'asile dans un camp informel à Matamoros, au Mexique, en février 2021.  © OIM/Alberto Cabezas

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a pris connaissance de l'annonce du gouvernement des États-Unis concernant le rétablissement des protocoles de protection des migrants (mieux connus sous le nom de MPP, Migrant Protection Protocols).

Depuis le début, le HCR a exprimé ses graves préoccupations concernant le MPP et son incidence sur la sécurité des demandeurs d'asile et leur droit à une procédure régulière. Les ajustements annoncés de la politique ne sont pas suffisants pour répondre à ces préoccupations fondamentales.

Le HCR n'a jamais été impliqué dans la mise en œuvre du MPP et ne soutiendra pas la politique rétablie. Nous avons soutenu le travail du gouvernement américain au début de cette année pour mettre fin au programme MPP et nous exhortons les Etats-Unis à poursuivre ces efforts, conformément au récent mémorandum publié par le Département de la Sécurité intérieure.

Nous sommes prêts à collaborer avec toutes les autorités compétentes pour faire en sorte que les mesures et politiques relatives aux frontières et à l'asile soient conformes au droit international des réfugiés et aux droits humains.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez contacter :