Escalade des violences en Afghanistan : Des réfugiés afghans arrivent en Iran

Un homme âgé dans l'installation de Torbat-e-Jam, près de la frontière entre l'Iran et l'Afghanistan. Photo d'archives.   © HCR/Sebastian Rich

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est extrêmement préoccupé par l'escalade rapide du conflit en Afghanistan cette semaine. Dans le contexte de l'intensification des affrontements dans la province de Nimrouz, au sud-ouest du pays, près de deux cents réfugiés afghans ont été forcés de fuir vers la République islamique d'Iran au cours du week-end.

De nombreux autres civils afghans risquent de se retrouver pris au piège s'ils ne parviennent pas à échapper à cette situation hautement instable. Depuis début 2021, près de 400 000 Afghans sont devenus des déplacés internes, dont 244 000 depuis le mois de mai.

Le HCR exhorte les autorités iraniennes à maintenir ouvert le poste frontière de Milak, compte tenu de l'intensification de la crise humanitaire en Afghanistan. Le cas échéant, des milliers de vies pourraient être menacées.

En coopération avec le Bureau iranien pour les étrangers et les affaires des immigrants étrangers (BAFIA), le HCR a déjà fourni une assistance immédiate aux nouveaux arrivants, y compris des vivres et de l'eau. Le HCR et ses partenaires se sont joints aujourd'hui à une mission inter-agences dirigée par les autorités dans les zones frontalières et de potentiels sites de réfugiés, afin de continuer l'évaluation des besoins humanitaires sur le terrain et d'intensifier la réponse.

En collaboration avec d'autres organisations humanitaires, le HCR se tient prêt à fournir une aide d'urgence et à apporter un appui aux sites d'accueil - y compris des abris d'urgence, des latrines et d'autres articles de première nécessité. Des kits d'hygiène, comprenant du savon et des masques, seront également distribués pour aider les familles arrivées à rester en sécurité dans le contexte de la pandémie actuelle de Covid-19.

Avec près d'un million de titulaires de la carte de réfugié afghan se trouvant déjà en Iran, le Gouvernement iranien a toujours accueilli les Afghans ayant fui les conflits prolongés et la violence depuis plus de quarante ans, notamment au moyen de l'inclusion exemplaire des Afghans en tant que bénéficiaires des systèmes nationaux de santé et d'éducation. Le HCR appelle le gouvernement à perpétuer cette tradition d'hospitalité et de protection vitale.

Aucun déplacement transfrontalier à grande échelle depuis l'Afghanistan n'a été observé cette année. Tout afflux important nécessiterait clairement de la communauté internationale qu’elle renforce son soutien immédiat et durable à la fois à l'Afghanistan et aux pays voisins, dans un esprit de partage des responsabilités et des charges.

 

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :